Prévisions météorologiques : 2021 sera une année pluvieuse
Prévisions météorologiques : 2021 sera une année pluvieuse

Prévisions météorologiques : 2021 sera une année pluvieuse

Prévisions météorologiques : 2021 sera une année pluvieuse
Copyright © Senemedia.com


Si les tendances se confirment, des quantités de pluies équivalentes ou supérieures aux cumuls pluviométriques de la période 1981-2020 sont attendues au Sénégal et dans plusieurs pays de la zone soudano-sahélienne. 

La saison des pluies 2021 serait globalement humide comme celle précédente prédit le Centre régional Agrhymet qui a organisé du 26 avril au 30 avril, un forum régional sur les prévisions saisonnières agro-hydro-climatiques pour la zone soudano-sahélienne. Si l’on se fie au communiqué final, des quantités de pluies globalement équivalentes voire supérieures aux cumuls moyens de la période 1981-2010 sont attendues en juin-juillet et août et juillet-août-septembre, sur la bande sahélienne et soudanienne. Cette zone couvre les parties Sud et extrême ouest du Tchad, la bande agricole du Niger, le Burkina Faso, le Sud et Centre Mali, les parties Nord du Nigeria, du Bénin, du Togo, de la Côte d’Ivoire et l’extrême Nord-est de la Guinée. Par contre des cumuls pluviométriques équivalents à inférieurs à la moyenne sur la moyenne sur toute la saison pourraient être enregistrés sur la façade atlantique. La zone du littoral concerne la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée, le Nord Sierra Léone, l’Est Libéria, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigéria et le Cameroun.

« Le début des saisons précoces à normales sont probables sur presque toute la bande sahélienne élargie aux parties Nord des pays du Golfe de Guinée. Toutefois, dans la zone couvrant l’extrême Sud Sénégal, la Guinée Bissau et l’Ouest de la Guinée, les chances d’observer des dates de début précoces, normales ou tardives s’équivalent », pronostiquent les experts. Cette prévision est basée sur la configuration actuelle et future des Températures de surface des océans (Tso), sur les données des centres mondiaux, sur les modèles statistiques et dynamiques et les conséquences des experts ainsi que les caractéristiques du climat de la région.

Sur la base des cumuls pluviométriques globalement supérieurs à la moyenne sur la bande sahélienne et des écoulements moyens à excédentaires sur les bassins fluviaux, les experts ont recommandé l’interdiction de l’occupation des zones inondables, d’anticiper la mise en place des mécanismes de sécurisation des personnes vulnérables, d’assurer la maintenance des infrastructures de lutte contre les inondations. A cela s’ajoute la sensibilisation des communautés vulnérables en impliquant les services étatiques et les acteurs qui promeuvent la réduction des risques de catastrophes. Le forum sur les prévisions saisonnières agrohydro-climatiques pour les pays de la zone soudano sahélienne  a été organisé en ligne par le Centre régional Agrhymet du Cilss, le Centre Africain pour les applications de la météorologie au développement (Acmad), les services météorologiques et hydrologiques (Smnh) des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Tchad, les Organismes des Bassins, avec la collaboration de l’Organisation météorologique mondiale (Omm).

 

LE SOLEIL

 

 







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Kéréwane : Des maisons, de l’argent, du bétail et des vivres décimés par un feu
Kéréwane : Des maisons, de l’argent, du bétail et des vivres décimés par un feu
Une mauvaise qualité de l'air à Dakar, ce vendredi
Une mauvaise qualité de l
Louga : Un agent municipal impliqué dans un vol de 2 chameaux
Louga : Un agent municipal impliqué dans un vol de 2 chameaux
Insulteurs du web : L’imam de Massalikul Jinane dénonce !
Insulteurs du web : L’imam de Massalikul Jinane dénonce !