Gianni Infantino apporte son soutien à l'UEFA et fustige la Super League
Gianni Infantino apporte son soutien à l'UEFA et fustige la Super League

Gianni Infantino apporte son soutien à l

Gianni Infantino apporte son soutien à l'UEFA et fustige la Super League
Copyright © Senemedia.com


Depuis l'annonce de la création d'une Super Ligue Européenne, les voix s'élèvent pour manifester leur désaccord. Ce mardi, c'est Gianni Infantino, le président de la FIFA, qui est monté au créneau.

La guerre est déclarée. Depuis dimanche, les douze membres fondateurs de la Super League font face à de virulentes critiques. Nombreux sont ceux qui accusent ces cadors de vouloir tuer le football et ne pas la jouer collectif dans une période particulièrement difficile avec la crise sanitaire et financière liée à la covid-19. Malgré cela, les douze déserteurs campent sur leurs positions comme l'a assuré le président du Real Madrid, Florentino Pérez, dans l'émission El Chiringuito. Dans le camp adverse, les voix s'élèvent.

 

Hier, Aleksander Ceferin a été l'un des premiers à attaquer la Super League, n'hésitant pas à sortir la sulfateuse pour pointer du doigt certains dirigeants comme Andrea Agnelli (Juventus) et Ed Woodward (MU) tout en menaçant les joueurs participant à ce nouveau tournoi. Le prédisent de l'UEFA en a aussi profité pour déclarer : « Gianni Infantino m’a promis son soutien le plus fort. Il est contre la Super League. Il le dira dès mardi ». La prise de parole du patron de la FIFA était donc très attendue aujourd'hui lors du Congrès de l'UEFA.

 

Infantino et la FIFA désapprouvent la Super League

 

Et l'Italo-Suisse a tenu parole puisqu'il a apporté son soutien à Ceferin et à l'UEFA. « À la FIFA, nous ne pouvons que fortement désapprouver la création d'une Super League qui est un atelier fermé, qui est une rupture avec les institutions actuelles, les ligues, les associations, de l'UEFA et de la FIFA (...) Je vais être extrêmement clair. La FIFA a été construite sur les vraies valeurs du sport. Les statuts définissent le périmètre de la FIFA et de l'UEFA. On ne peut que fermement désapprouver la création de la Super League. C'est en dehors du système ». Puis il a ajouté : « il y a beaucoup à jeter pour peut-être un gain financier à court terme pour certains. Les gens doivent réfléchir très attentivement. Ils doivent réfléchir et assumer leurs responsabilités ».

 

Enfin, Infantino a précisé : « c'est ma tâche et notre tâche de protéger le modèle sportif européen, les compétitions interclubs, les équipes nationales. Si certains choisissent de suivre leur propre chemin, alors ils doivent vivre avec les conséquences de leur choix. Ils sont responsables de leur choix. Concrètement, cela signifie que vous êtes dedans ou que vous êtes absent. Vous ne pouvez pas être à moitié dedans ou à moitié dehors. Si certains choisissent de choisir la mauvaise voie, ils devront supporter les conséquences de leurs choix. Les clubs qui partiront seront responsables de leurs actes (...) Réfléchissez à cela. Tout le monde peut en parler, en discuter, mais il faut toujours respecter les institutions, l'histoire, la passion des gens à travers le monde. Le football c'est l'espoir, et c'est notre responsabilité de faire de l'espoir une réalité ». Un soutien de taille pour l'UEFA qui compte bien sortir vainqueur de ce bras de fer.

 

Footmercato







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Nigeria: 153 millions de dollars saisis chez un ex-ministre
Nigeria: 153 millions de dollars saisis chez un ex-ministre
Israël dit avoir pénétré la bande de Gaza, puis se rétracte
Israël dit avoir pénétré la bande de Gaza, puis se rétracte
Soutien aux Palestiniens : La France interdit les manifestations et protège des lieux de culte juifs
Soutien aux Palestiniens : La France interdit les manifestations et protège des lieux de culte juifs
Nigeria : Mort suspecte d'un milliardaire
Nigeria : Mort suspecte d