Envoi de 520 Kg d’or en France : Contentieux entre la Douane et Sabadola Gold Operations
A l’origine du différend, la disparition de 16 Kg d’or FCFA entre Kédougou et Dakar, évalués à plus de 300 millions FCFA

  Envoi de 520 Kg d’or en France : Contentieux entre la Douane et Sabadola Gold Operations

A l’origine du différend, la disparition de 16 Kg d’or FCFA entre Kédougou et Dakar, évalués à plus de 300 millions FCFA
Copyright © Senemedia.com


Pendant que les populations du Sénégal orientale meurent de pauvreté et de misère, le sous-sol de cette partie du pays génère au moins plus de 10 milliards FCFA en or par semaine. En effet, c’est en moyenne une quantité tournant autour de 500 kilogrammes d’or qui est convoyée en France par la société minière Sabadola Gold Operations toutes les semaines (chaque mercredi) via Air France. Alors que la brigade aéroportuaire venait de déménager au nouvel aéroport international Blaise Diagne (Aibd) de Diass, elle a découvert une surenchère sur cette exportation d’or en France qui est couverte d’un voile de mystère que seuls les termes du contrat pourront éclairer. Il s’agit d’un micmac autour de 520 kilogrammes d’or qui ont connu une baisse injustifiée. Des sources proches de cette nébuleuse affaire renseignent que chaque semaine avant que cet or ne soit dans le vol air France du mercredi, un représentant de la Douane, un de la direction des mines, un de Sagam et un responsable de la société minière Sabadola Gold Operations se réunissent pour la levée d’or. C’est à ce moment même et devant ce comité que l’or, qui doit être convoyé en France, est pesé et mis sous scellés. Ce travail se fait au niveau de la zone minière de Sabadola. Avant que les pépites ne soient transportées à Dakar pour l’envol vers la France. Pour la première semaine du mois de décembre, après ce long travail, 520 kilogrammes d’or d’une valeur de plus 11 milliards FCFA ont été pesés et envoyés à Dakar.

Cependant, la brigade des Douanes de l’aéroport qui doit vérifier si le poids correspond à ce qui est inscrit sur les documents, se rend compte d’une baisse du poids de l’or. En effet, après pesage, les autorités douanières s’aperçoivent que l’or ne pèse plus 520 kilogrammes, mais juste 504 kilogrammes. Une baisse de 16 kilogrammes que les autorités douanières ne pouvaient pas ignorer, puisqu’il s’agit d’une fausse déclaration. Ainsi, les soldats de l’Economie de l’aéroport Blaise Diagne n’avaient pas d’autre choix que de saisir les autorités de Sabadola Gold Operations. Les mêmes sources qui suivent cette affaire comme du lait sur le feu, attestent que les explications fournies par les autorités de la société Sabadola Gold Operations n’ont pas trop convaincu les soldats de l’Economie. En effet, les responsables de la société minière ont voulu faire croire aux gabelous de l’aéroport de Diass que ces 16 kilos manquants ne sont que des résidus. Ce que les douaniers n’ont pas voulu croire. Ainsi, ils ont laissé passer les 504 kilogrammes, puisque la société Sabadola Gold Operations a une licence régulière et ne commet aucune violation de la réglementation minière. Seulement 16 kilogrammes d’or qui devaient quitter le territoire national pour la France sont suspectés d’être retenus au Sénégal pour des raisons non encore connues. Ce qui constitue une violence d’un préjudice de plus de 300 millions FCFA. Si les choses aboutissent, les gabelous peuvent infliger à la société minière une amende de plus d’un milliard FCFA. Le règlement se poursuit et les parties se retrouveront la semaine prochaine pour situer les responsabilités sur cette disparition de 16 kilos d’or.

 

(Source l’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

UCAD : Affrontement entre policiers et étudiants
UCAD : Affrontement entre policiers et étudiants
Hydraulique : Perturbation sur la distribution de l’eau à l’horizon
Hydraulique : Perturbation sur la distribution de l’eau à l’horizon
Pharmacie Nationale d’Approvisionnement : Les cadres et employés sont en colère
Pharmacie Nationale d’Approvisionnement : Les cadres et employés sont en colère
Energie : La nouvelle identité visuelle de Senelec
Energie : La nouvelle identité visuelle de Senelec