Douanes : Opération frauduleuse sur la Déclaration d’importation de produits alimentaires
Démantèlement d’une mafia sur le sucre et les produits déclarés en transit

Douanes : Opération frauduleuse sur la Déclaration d’importation de produits alimentaires

Démantèlement d’une mafia sur le sucre et les produits déclarés en transit
Copyright © Senemedia.com


Cette fois-ci, ce ne sera, peut-être, pas une enquête de plus. Elle peut ne pas connaître le même sort que les autres procédures déclenchées en interne pour traquer des fraudeurs qu’on n’arrête jamais. Pour l’enquête déclenchée à la fin de la semaine dernière, la nouvelle direction des Douanes semble déterminée à aller jusqu’au bout, car consciente du coup dur porté sur ses recettes. Une traque est lancée pour demander la grande mafia organisée autour de l’importation de certains produits. Mais, c’est l’affaire du sucre qui attire le plus l’attention des Gabelous. Le procédé de la fraude consiste à écouler une grande partie du sucre déclaré pour transit sur le marché intérieur. Cette affaire met en cause une société de transit qui évolue sur l’axe Dakar – Mali, avec la complicité d’un réseau établi à Dakar Extérieur. D’ailleurs, le week-end, quatre à cinq camions remplis de sucre frauduleusement mis sur le marché, ont été arraisonnés. L’on confie, au sein de l’Administration des Gabelous, que les investigations devraient se poursuivent aux enquêtes douanières.

Cette affaire est d’autant plus préoccupante qu’elle a des ramifications à des niveaux insoupçonnés. L’on s’étonne de la « facilité » accordée à cette société de transit qui stocke ses produits en transit dans ses magasins très loin du Port de Dakar. Ce qui lui permet de détourner aisément une partie des produits destinés au Mali pour inonder le marché sénégalais, sans s’acquitter des droits de Douanes. Une opération frauduleuse qui a fait perdre des dizaines de milliards de FCFA à l’Administration des Gabelous, mais aussi aux industriels qui n’arrivent plus à écouler leurs produits. Dans cette affaire, c’est surtout la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) qui en souffre le plus, car son sucre est frappé de mévente depuis septembre dernier. D’ailleurs, l’on s’étonne de la prolongation des autorisations d’importation de sucre accordée à certains hommes d’affaires, alors que les quantités permises sont dépassées depuis très longtemps. Pour faire face à cette concurrence déloyale, la sucrerie de Richard-Toll était obligée, durant le Magal et le Gamou, de brader son stock en faisant baisser environ 20 000 FCFA sur le prix de la tonne de sucre. D’autres industriels et importateurs souffrent aussi de ce deal sur les Déclaration d’importation de produits alimentaires (Dipa) dont les quantités mises sur le marché sont supérieures à celles déclarées.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

FIN DE LA TOURNEE ECONOMIQUE EN CASAMANCE : MACKY SALL INAUGURE LA RN6
FIN DE LA TOURNEE ECONOMIQUE EN CASAMANCE : MACKY SALL INAUGURE LA RN6
Des femmes ‘’aperistes’’ fâchent Serigne Bass Abdou Khadre
Des femmes ‘’aperistes’’ fâchent  Serigne Bass Abdou Khadre
54 cas testés positifs à Touba
54 cas testés positifs à Touba
Aly Ngouille dit niet à Ousmane Sonko
Aly Ngouille dit niet à Ousmane Sonko