Diamniadio : La lycéenne accouche, sa mère et son amant enterrent le bébé
A la naissance du bébé, les trois mis en cause avaient convenu de l’inhumation dans la cour de la maison

Diamniadio : La lycéenne accouche, sa mère et son amant enterrent le bébé

A la naissance du bébé, les trois mis en cause avaient convenu de l’inhumation dans la cour de la maison
Copyright © Senemedia.com


Lycéenne âgée de 20 ans, la demoiselle N. D. n’est pas prête d’oublier la grossesse indésirable qu’elle venait de contracter dernièrement. La cause est des plus évidentes. De cette situation désobligeante, elle s’est vue précipiter au fond d’un sale pétrin qui l’a conduite en prison. Mieux, elle a entraîné dans sa chute, sa propre mère, ainsi que son amant, M. D, auteur de la grossesse. Tous ont été arrêtés par les pandores de la brigade de Diamniadio, qui les ont finalement déférés au parquet de Dakar pour le crime d’infanticide, assorti du délit d’inhumation sans autorisation.

Cette affaire qui est sur toutes les lèvres à Diamniadio, a été ébruitée à la suite d’une dénonciation anonyme faite aux hommes du commandant Gningue. En plus clair, l’informateur anonyme a attiré l’attention des gendarmes sur le fait que la demoiselle N. D. portait une grossesse qui a curieusement disparu, sans qu’elle ne porte de nouveau-né. Pour voir plus clair, le commandant Gningue a mis en branle ses éléments aux fins de décerner une convocation à la mise en cause. Ayant déféré à cette requête, la lycéenne N. D. est soumise à une série de questions portant essentiellement sur la disparition soudaine de sa grossesse. La main sur le cœur, elle a juré qu’elle n’est jamais tombée enceinte et, mieux, qu’elle est encore vierge. Non convaincus par la réponse servie par N. D, les gendarmes l’ont conduite auprès d’un gynécologue pour une consultation. Le résultat confirme les appréhensions des hommes en bleu. L’homme de l’art conclut que sa patiente a récemment accouché. N. D. est ainsi cueilli et mise aux arrêts. Ce n’est pas tout, puisque l’enquête révèle une complicité active de son amant, M. D, 28 ans, mais aussi de la maman de la demoiselle, tous interpellés.

 

Le corps sans vie du nouveau-né exhumé sur instructeur du Procureur

Les investigations poussées ont permis de démontrer que l’accouchement clandestin a eu lieu dans le courant de la première semaine du mois de novembre. Et qu’à la naissance du bébé, les trois mis en cause avaient convenu de l’inhumation dans la cour de la maison, sans autorisation au préalable. Au regard des fracassantes révélations de la fille, les gendarmes ont avisé le Parquet qui a autorisé l’exhumation du nouveau-né, aux fins d’autopsie. Au terme de l’enquête, la lycéenne, son amant et sa mère ont tous été déférés au Parquet de Dakar pour les faits sus-indiqués.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Détournement à la SODAGEM
Détournement à la SODAGEM
Saly : Démantèlement d’un gang de voleurs de voitures
Saly : Démantèlement d’un gang de voleurs de voitures
Université Gaston Berger de Saint-Louis : Affrontements entre étudiants et gendarmes
Université Gaston Berger de Saint-Louis : Affrontements entre étudiants et gendarmes
Drame à Bignona : Un directeur d’école s’est pendu
Drame à Bignona : Un directeur d’école s’est pendu