« Vérités » sur le massacre de Thiaroye 1944
Le député Ousmane Sonko plaide pour l’exhumation et l’inventaire des corps

« Vérités » sur le massacre de Thiaroye 1944

Le député Ousmane Sonko plaide pour l’exhumation et l’inventaire des corps
Copyright © Senemedia.com


Le député Ousmane Sonko souhaite que les Sénégalais soient édifiés sur le nombre exact de victimes du massacre de Thiaroye en 1944. Il a émis le vœu hier, lors du vote du projet de budget 2018 du ministère de la Justice. « 73 ans après le massacre de Thiaroye, est-ce-que le gouvernement serait prêt à abréger la controverse sur le nombre réel des tirailleurs sénégalais, en procédant à l’exhumation et à l’inventaire des fosses ensevelis dans une fosse commune dont l’une est située au camp Thiaroye ? », a lancé l’ancien inspecteur des Impôts à l’endroit du Garde des Sceaux. Au-delà d’édifier les Sénégalais, ceci permettrait, selon le parlementaire, « d doter les victimes de sépultures descentes ».

L’ancien inspecteur des Impôts a aussi plaidé par « la réhabilitation des héritiers, mais aussi de la mémoire des victimes avec la révision du procès inique qui a été fait aux survivants ». Poursuivant son plaidoyer, le député d’ajouter que la presse aurait relayé que le Président Hollande aurait remis à son homologue sénégalais l’intégralité, sous forme numérique, des archives françaises. « Peut-on savoir quant on pourrait les consulter ? » a-t-il demandé. Cette interpellation du député non inscrit intervient quelques jours après la commémoration de ce massacre survenu le 1er décembre 1944. Ce jour-là, des soldats africains appelés « tirailleurs » ont été exécutés par l’armée française dans le camp de Thiaroye, au Sénégal.

Ces hommes, qui ont combattu pour la France lors de la guerre, et anciens prisonniers des nazis, réclamaient le paiement de leur solde. Selon la version officielle, la répression fait suite à une mutinerie. Une thèse réfutée par beaucoup de personnes dont l’historienne Armelle Mabon, maître de conférences à l’Université Bretagne Sud qui dénonce un mensonge d’Etat et un crime de masse prémédité.

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Accident : Six membres d’une famille périssent
Accident : Six membres d’une famille périssent
Drame à Médina Chérif : Un jeune élève chute dans un puits
Drame à Médina Chérif : Un jeune élève chute dans un puits
Horreur à Tambacounda
Horreur à Tambacounda
Procès-Khalifa Sall et Cie : Trois questions à Me Boubacar Cissé, avocat de l’Etat du Sénégal
Procès-Khalifa Sall et Cie : Trois questions à Me Boubacar Cissé, avocat de l’Etat du Sénégal