Engrossée par le jeune frère de son défunt mari, la veuve accouche et tue son bébé
Traduite devant la chambre criminelle de Louga, Aminata Sow est condamnée à 5 ans de travaux forcés

Engrossée par le jeune frère de son défunt mari, la veuve accouche et tue son bébé

Traduite devant la chambre criminelle de Louga, Aminata Sow est condamnée à 5 ans de travaux forcés
Copyright © Senemedia.com


Mère de 4 enfants, Aminta Sow, domicilié à Pétté Peul, dans l’arrondissement de Coki (Louga), a été traduite hier devant la barre de la Chambre criminelle de Louga. Cette veuve d’une trentaine d’année, pousuivie pour infanticide, a plaidé non coupable. « L’enfant était mort-né et je l’ai enveloppé dans un drap », a nié l’accusée qui avait pourtant reconnu les faits à l’enquête préliminaire et à l’instruction. Les hommes du commandant Racine Guèye, saisis par le maire de Pétté Ourack, juste après la découverte macabre, avaient arrêté et auditionné la mise en cause. Elle déclarait : « Je filais le parfait amour avec le jeune frère de mon défunt mair et il m’a engrossé. Pour éviter d’être la risée de mon entourage, mais surtout de m’attirer ls foudres de mon père, j’ai caché mon état à toute ma famille. Et, après une grossesse de 9 mois, j’ai accouché sans assistance dans ma chambre, le 02 février passé. J’étais seule à la maison. Après j’ai mis le nouveau-né dans un sac. Il respirait et avait même crié. J’ai nettoyé ma chambre à grande eau, pris mon bain et continué à vaquer à mes occupations ». Déférée au parquet de Louga, Aminata Sow a été placée sous mandat de dépôt, avant d’être traduite hier devant la Chambre criminelle. Sans convaincre le représentant du ministère public, pour qui « l’accusée a prémédité son acte et a ôté délibérément la vie à son nouveau-né. Qu’elle ait tenté de dissmuler sa grossesse, en se refusant des visites prénatales, mais surtout par crainte de son père qui voulait la donner en mariage à un autre, prouve à suffisance qu’Aminata Sow a tué son nouveau-né ». Aussi a-t-il requis 5 ans de travaux forcés qui lui accordera la Chambre criminelle, sous la houlette du président Madické Diop.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Détournement à la SODAGEM
Détournement à la SODAGEM
Saly : Démantèlement d’un gang de voleurs de voitures
Saly : Démantèlement d’un gang de voleurs de voitures
Université Gaston Berger de Saint-Louis : Affrontements entre étudiants et gendarmes
Université Gaston Berger de Saint-Louis : Affrontements entre étudiants et gendarmes
Drame à Bignona : Un directeur d’école s’est pendu
Drame à Bignona : Un directeur d’école s’est pendu