Diourbel : Viol sur mineure, l’accusé écope 10 ans de prison ferme
Talla Sarr avait séquestré et sodomisé une fillette de 8 ans

Diourbel : Viol sur mineure, l’accusé écope 10 ans de prison ferme

Talla Sarr avait séquestré et sodomisé une fillette de 8 ans
Copyright © Senemedia.com


Le viol sur mineur de moins de 13 ans est un fait de société en passe d’être banalisé dans la région de Diourbel. Ce, au regard du nombre élevé de ce fait de mœurs enrôlé à un ryhme inquiétant devant les juridictions de jugement du tribunal de grande instance de Diourbel. Le dernier en date n’en est pas moins atterant. Il porte sur un enlèvement suivi de séquestration, aggravé par une sodomie de la victime, une fillette âgée seulement de 8 ans.

Une choquante affaire qui a été enrôlée la semaine dernière devant le tribunal des mineurs du temple de Thémis de Diourbel. Au cœur de l’affaire, le sieur Talla Sarr, âgé d’une trentaine d’années. Au regard du caractère sensible de l’affaire, le tribunal avait décidé de la juger à huit clos, en fin de rôle. A la barre, les juges avait listé au prévenu le chapelet de délits retenus contre lui, à savoir : viol et pédophilie sur mineure de moins de 13 ans ayant entraîné une déchirure périnéale postérieure 3ème degré, plus une défloration récente. Au cours des débats d’audience, la victime, N. K. M. 8 ans, malgré son âge, a explicité sa mésaventure, tout en restant constante dans ses déclarations servies depuis l’enquête préliminaire à la brigade de gendarmerie de Mbacké. Une justesse qui a amené le prévenu, Talla Sarr, à confesser son forfait, avant de se confondre en excuses. Au final, le tribunal, qui l’a reconnu coupable, l’a condamné au maximum de la peine : 10 ans ferme.

Les faits – Ils remontent au 17 octobre dernier au quartier Ndimb de Mbacké. Ce jour vers 15 heures, Talla Sarr de retour au stade, croise la petite, N. K. M qui se rendait à son Daara (école coranique). A la faveur de la canicule, les rues étaient désertes. Une aubaine pour Talla, qui propose à la fille de l’accompagnier récupérer une commission pour son maître coranique. C’était pour l’entraîner dans un batiment en construction, où Talla Sarr a brandi un couteau, l’obligeant à se plier à ses injonctions : rapports sexuels. N’étant pas parvenir à la pénétrer, Talla a tout bonnement choisi de la sodomiser. Un acte brutal qui occasionne à la fillette « une déchirure périnéale postérieure 3ème degré ». De retour chez elle, la victime saignait encore et ses habits étaient maculés de sang. Ce qui n’a pas échappé à la vigilance de sa mère, qui l’a conduite à l’hôpital Matlaboul Fawzaïni. Le diagnostic révèle « une déchirure périnéale postérieure 3ème degré plus une défloration récente ».

Talla Sarr, reconnu par le seul témoin qui l’a vu sortir des lieux en courant, est cueilli par les pandores de la brigade de Mbacké. Il a fini par avouer son forfait, et dire ses regrets. Au terme de sa détention légale, il a été déféré au parquet de Diourbel et placé sous mandat de dépôt.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Détournement à la SODAGEM
Détournement à la SODAGEM
Saly : Démantèlement d’un gang de voleurs de voitures
Saly : Démantèlement d’un gang de voleurs de voitures
Université Gaston Berger de Saint-Louis : Affrontements entre étudiants et gendarmes
Université Gaston Berger de Saint-Louis : Affrontements entre étudiants et gendarmes
Drame à Bignona : Un directeur d’école s’est pendu
Drame à Bignona : Un directeur d’école s’est pendu