Macky Sall sur le Dialogue national
« J’ai tendu la main à l’opposition. Mais cela ne signifie pas que je suis incapable d’aller… »

Macky Sall sur le Dialogue national

« J’ai tendu la main à l’opposition. Mais cela ne signifie pas que je suis incapable d’aller… »
Copyright © Senemedia.com


En politique, l’entente parfaite entre pouvoir et opposition, n’existe pas ou quasiment pas. Le chef de l’Etat semble maîtriser cette formule. En déplacement hier, à Tivaouane, le président de la République triomphalement accueilli par les « Talibés », de l’entrée de la cité religieuse à la résidence Seydi El Hadj Malick, a encore lancé un appel au dialogue national à toute la classe politique sénégalaise. Macky Sall qui a renouvelé sa main tendue à l’opposition se veut pourtant clair : « J’ai tendu la main à l’opposition. Mais cela ne signifie pas que je suis incapable d’aller seul. En lançant cet appel au dialogue, j’ai voulu être courtois et préserver en même temps les bonnes relations. Donc, cela ne signifie également pas que je suis dos au mur. Il faut qu’on tende la main, puisque c’est nous qui sommes aux commandes », s’est justifié Macky Sall devant le Khalife général, son porte-parole et l’ensemble des représentants de la famille Maodo Malick (RTA).

Dans un auditorium plein à craquer, le chef de l’Etat, qui s’est à nouveau incliné et salué la mémoire du défunt Khalife Serigne Abdoul Aziz Say Al Amine, a soutenu que le dialogue national va permettre au pouvoir et à l’opposition de trouver un consensus sur un bon nombre de points. « Nous allons dialoguer pour pouvoir prendre en charge les préoccupations des Sénégalais. Maintenant, si on n’arrive pas à trouver un terrain d’entente, on va porter le débat devant l’Assemblée nationale. J’ai tendu la main à tout le monde. Certains n’ont pas répondu. Evidemment, tout le monde ne peut pas être d’accord. Mais cela ne va pas m’empêcher d’appeler au dialogue. Je pouvais ne pas le faire. Mais je me suis dit qu’il fallait que je le fasse, pour l’intérêt des Sénégalais », a insisté le patron de l’Alliance pour la République. Avant d’inviter tous les citoyens au travail et à la préservation de la paix sociale.

« Il faut que nous acceptions de travailler. Le travail, rien que le travail. Il nous faut donner le bon exemple à la jeune génération. Nous devons également œuvrer à la sauvegarde de la paix sociale au Sénégal », a poursuivi le Président Macky Sall, tout en remerciant les autorités religieuses de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. « J’ai été solennellement accueilli par les Talibés. Je puis vous assurer que je suis comblé », a-t-il lancé avec allégresse.

 

« Celui qui dirige doit accepter toutes les critiques »

Prenant la parole, Serigne Pape Malick Sy a demandé au Président Sall de perpétuer la collaboration avec les guides religieux du pays, et de faire du travail sa seule philosophie et la voie qui mène au succès. Aussi, le porte-parole du Khalife général des Tidianes a-t-il fait savoir au chef de l’Etat qu’il est toujours le bienvenu à Tivaouna. « Ici, c’est chez toi. Nous savons ce que tu as fait pour cette ville sainte. Les leaders politiques ont longtemps collaboré avec les guides religieux. Cela ne date pas d’aujourd’hui et la confiance de la majorité des citoyens repose sur vos épaules. Nous avons confiance en vous. Et cette confiance vous sera toujours renouvelée, jusqu’au jour où le Bon Dieu va en décider autrement. Celui qui dirige doit accepter toutes les critiques. Il faut encaisser. C’est normal. Ce pays appartient à nous tous. Donc, il faut travailler au lieu d’errer dans les rues. Il ne faut pas suivre tous ceux qui essaient de vous déstabiliser », a recommandé le porte-parole du Khalife général des Tidianes au Président Macky Sall.

Un conseil très bien accueilli par le chef de l’Etat, dans son allocution, a promis de travailler et de veiller à la consolidation du climat social qui règne dans le pays.

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Procès du maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall et Cie aujourd’hui
Procès du maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall et Cie aujourd’hui
Encore un départ au Parti Rewmi
Encore un départ au Parti Rewmi
Khalifa Sall : ses partisans engagent le combat final
Khalifa Sall : ses partisans engagent le combat final
Audition du député-maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall à Rebeuss
Audition du député-maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall à Rebeuss