Affaire Khalifa Sall : Nouvelle demande de libération d’office
L’agent judiciaire de l’Etat et le parquet disent niet à Khalifa Sall

Affaire Khalifa Sall : Nouvelle demande de libération d’office

L’agent judiciaire de l’Etat et le parquet disent niet à Khalifa Sall
Copyright © Senemedia.com


L’Etat ne cède rien au maire de Dakar Khalifa Sall. Saisi pour observations, l’agent judiciaire de l’Etat qui s’est constitué partie civile s’est opposé à la demande de libération d’office de Khalifa Sall.

Selon les informations de Libération, le parquet qui a été saisi par le doyen des juges va adopter la même position. Il reste maintenant à savoir quelle sera la position du magistrat-instructeur qui aura le dernier mot.

Dans leur requête, les avocats du maire de Dakar indiquaient que du moment que ce dernier à une immunité parlementaire, comme l’indique le ministère de la Justice qui a saisi l’Assemblée nationale pour sa levée, le magistrat-instructeur devrait la remettre en liberté sans condition.

Le doyen des juges et la Chambre d’accusation avait refusé pareille demande arguant que Khalifa Sall n’avait pas d’immunité parlementaire. Or, le parquet via le Garde des Sceaux, a saisi l’Assemblée nationale pour demander la levée de cette immunité parlementaire. Ce qui n’est pas encore le cas puisque la commission ad hoc qui doit entendre Khalifa Sall a été mis en place il y a de cela deux jours après une plénière très houleuse.

Il est presque sûr que le parquet va rester fidèle à sa ligne en refusant cette demande de liberté d’office. La grande question est maintenant de savoir si cette position sera partagé par le doyen des juges.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Bruno aura droit à des obsèques nationales
Bruno aura droit à des obsèques nationales
THIONE SECK AU SECOURS DE SON FILS
THIONE SECK AU SECOURS DE SON FILS
Rappel à Dieu de Bruno Diatta
Rappel à Dieu  de Bruno Diatta
PONT SENEGAL-GAMBIE : MACKY FIXE LA DATE DE L'INAUGURATION
PONT SENEGAL-GAMBIE : MACKY FIXE LA DATE DE L