Département de Bakel : Des militaires en service accusés de s’en prendre aux populations
« Les militaires à Bakel n’ont aucun respect et aucune crainte car ils se croient au-dessus de la loi… »

Département de Bakel : Des militaires en service accusés de s’en prendre aux populations

« Les militaires à Bakel n’ont aucun respect et aucune crainte car ils se croient au-dessus de la loi… »
Copyright © Senemedia.com


Quand le député maire de Bakel, Ibrahima Sall sort de sa réserve pour déplorer les relations exécrables entre les militaires et les populations civiles, cela donne une idée de la tension dans cette localité. Monsieur Sall a attiré notre attention sur un article publié dans le site bakelinfo.com en guise d’exemple pour renseigner sur le niveau de « persécution » des populations civiles par les hommes en tenue dans la zone. Sans ajouter de commentaires, il partage toutes les informations parues dans ce texte et dans lequel il est indiqué clairement que : « les militaires à Bakel n’ont aucun respect et aucune crainte car ils se croient au-dessus de la loi et sont totalement impunis à ce jour. Tous les actes de barbarie commis par les militaires à Bakel ont été impunis malgré les plaintes et les manifestations de la populations ». Pis, on déploré dans l’article le fait que « la préfecture, la gendarmerie et les tribunaux ne se soucient guère de la sécurité de la population à Bakel, zone où l’impunité totale des hommes en tenue ne cesse de flamber ». Non sans ajouter que ce n’est ni la première ni la deuxième fois que les militaires se comportent que les militaires se comportent ainsi à Bakel. D’ailleurs, c’est ce comportement violent des soldats qui a motivé leur interdiction de participer aux Navétanes, précise-t-on dans le texte, avant de revenir sur ce qu’on pourrait appeler une « bavure militaire » et qui s’est produit mercredi dernier. Il est accusé aux soldats du camp Sada Ciré Timéra de Bakel d’avoir injurié et roué de coups une femme et son fils, suite à une altercation, « juste parce que ces derniers leur ont reproché d’avoir déversé des ordures dans leur parcelle ». Les populations parlent même de violation de domicile suivie de coups et blessures volontaires sur des gens sans défense. Tout compte fait, un certificat médical a été produit et l’affaire est actuellement entre les mains de la justice. Les populations de Bakel attendent « désespérément » une décision de justice qui viendrait punir les soldats accusés d’être à l’origine de ces « violences » sur cette famille.

 

(Source L’As)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Redressement fiscal : Les impôts réclament « plusieurs milliards de FCFA » à la Compagnie sucrière sénégalaise et à Dangoté Cement
Redressement fiscal : Les impôts réclament « plusieurs milliards de FCFA » à la Compagnie sucrière sénégalaise et à Dangoté Cement
Mbour : Saisie de pointes d’ivoire brut
Mbour : Saisie de pointes d’ivoire brut
Cybercriminalité : Extorsion de fonds, chantage de personnalités, association de malfaiteurs
Cybercriminalité : Extorsion de fonds, chantage de personnalités, association de malfaiteurs
Lueur d’espoir pour Cheikh Tidiane Gadio !
Lueur d’espoir pour Cheikh Tidiane Gadio !