Racine Sy, quel homme pédant et malpoli !
Macky Sall devrait sans doute bien revoir ce que cet homme aux agissements troubles fait dans le tourisme

Racine Sy, quel homme pédant et malpoli !

Racine Sy gérant du King Fahd
Copyright © Senemedia.com


Racine Sy, gérant du King Fahd, s’est illustré mercredi au cours de la passation de service au ministère du Tourisme, par des propos discourtois, malvenus, à l’endroit du nouveau ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang. Il s’agit d’une atteinte grave à nos institutions, d’un manque de respect à un ministre, que rien ne saurait justifier.

Malheureusement et pour ne rien vous apprendre, ce comportement discourtois n’est ni la première ni la dernière de ses niaiseries, c’est sa conduite de tous les jours. Il se croit donc au-dessus des ministres, le patrons des patrons d’hôtels du Sénégal qui n’a d’égal que le Président Macky Sall, qu’il a le loisir de ne pas prendre au téléphone.


Mais de quoi Racine Sy est-il donc le patron ? De quel fleuron est-il le bâtisseur ? D’infrastructures hôtelières qui lui ont été servies sur un plateau d’argent, au détriment de promoteurs valeureux et méritants. Voilà ce qui le rend si fier. Faites le tour du Sénégal, allez notamment en Casamance, où se rendaient 40% des touristes qui prenaient la destination Sénégal : ce sont des hôtels et des campements en ruine, des familles dans la désolation, qui attendent « le retour de Racine Sy » depuis plusieurs années.
Racine Sy, héritier de biens familiaux après avoir écourté ses études au secondaire, n’a aucune réalisation personnelle à brandir, si ce ne sont des postes de PCA qu’il accumule dans des grandes institutions où il est nommé, qui sont autant de situations de rente. Il est aujourd’hui avec Macky Sall comme il était hier avec Abdoulaye Wade, ce qui lui fait sans doute penser qu’il peut les toiser et mépriser leurs ministres. D’où sort-t-il ce « je le dirai à Macky » ? De quelles cuisses ce Racine Sy est-il l’engeance pour se montrer si arrogant ?

 

On aurait cru que sa débâcle aux Municipales de Podor avait calmé ses ardeurs et réfréné ses envies de grandeur. C’est encore partie perdue. Il pense, Ecce Homo, qu'il peut tout se permettre, tout s’autoriser, quand il accumule tant de titres de « président » quand ceux qu’il toise de haut n’en ont qu’un ou n’en ont pas du tout. Sans doute la raison pour laquelle il n'a jamais voulu déférer aux convocations de la commission dirigée par le Secrétaire général du Gouvernement, comme il n'a jamais répondu aux convocations du ministre du Tourisme Maimouna Ndoye Seck, qui se sont tous plaint auprès du Président Sall.

 

Un tel homme n’a sans doute aucune leçon de vie à donner au ministre Mame Mbaye Niang, qu’il devrait apprendre à respecter, puisque tout jeune qu’il est, il ne se laissera pas traiter comme ses prédécesseurs. Le King Fahd, joyau architectural de première classe, est en train de connaître le même sort que les hôtels de l’intérieur du pays, malgré les efforts de Pierre Mbow. Mettez-vous à l’écart avec ce brillant directeur, et demandez-lui ce qu’il pense de ce Racine Sy. Vous en serez attristé, cher lecteur. Ou peut-être prendra-t-il sa défense, en homme courtois et policé qu'il est.

 

 

Ben M. NDIAYE







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

MITSUHIRO FURUSAWA, DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DU FMI, SUR LA SITUATION DU SENEGAL
MITSUHIRO FURUSAWA, DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DU FMI, SUR LA SITUATION DU SENEGAL
Echanges commerciaux : La barre fixée à 400 millions de dollars
Echanges commerciaux : La barre fixée à 400 millions de dollars
Le PUDC séduit les banques et l’Elysée
Le PUDC séduit les banques et l’Elysée
Porokhane : Mise en service d’un forage multi-village
Porokhane : Mise en service d’un forage multi-village