A trois mois de l'ouverture d'Aibd : les travailleurs exigent des négociations sérieuses
Les travailleurs des ADS exigent des négociations pour connaître leur sort

A trois mois de l

Les travailleurs des ADS exigent des négociations pour connaître leur sort
Copyright © Senemedia.com


A trois mois du transfert des activités aéroportuaires de l’aéroport Léopold Sédar Senghor vers celui de Blaise Diagne de Diass (le 7 décembre prochain), les travailleurs déplorent la rétention d’informations. Des informations qui pourraient les édifier sur le sort que les autorités leur ont réservé. Sur ce, les travailleurs jugent nébuleux le transfert des activités aéroportuaires vers Diass. « Nous somme à trois (3) mois du transfert des activités aéroportuaires vers Diass et jusqu’à présent, le directeur de « Sal Sa » n’a pas encore rencontré la Direction administrative et financière de l’Agence des aéroports du Sénégal (Ads) qui s’occupe des ressources humaines », déplore Serigne Moustapha Gaye, secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l’Ads. M. Gaye et ses camarades disent avoir contribué à financer les constructions de l’Aibd. Se sentant roulé dans la farine, ils exigent des réponses sur la contribution financière des Turcs. « Nous avons travaillé dur en acceptant de perdre beaucoup d’avantages pour construire cet aéroport. Que les gens nous officiellement ce que les Turcs ont mis sur la table. Ils n’ont mis absolument rien, ni sur le plan financier, ni sur l’assistance technique », indique Serigne Moustapha Gaye. Avant de faire savoir : « C’est nous qui avions renoncés à nos redevances de 30 421 FCfa par personne. Ce qui nous a permis de mettre sur pied l’Aibd. L’Etat du Sénégal n’a mis aucun sou pour la construction de l’aéroport.

Au 31 juillet 2017, nous avons versé 289 milliards de FCfa. Au 31 décembre 2017, il y aura 307 milliards de FCfa », informe Ousseynou Diop, auditeur interne à l’Ads. Aujourd’hui, le reversement total et intégral de l’ensemble des travailleurs des Ads officiant à l’aéroport Léopold Sédar Senghor vers celui de Blaise Diagne, l’harmonisation des traitements sur la plateforme, le transfert global des droits acquis, les contrats sociaux, la mise en place d’un plan de formation détaillé sont autant de revendications de l’Intersyndicale des travailleurs de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. « Ils sont en train de faire du dilatoire jusqu’au 7 décembre pour retenir une partie des travailleurs. Nous devrons réclamer des négociations sérieuses avec les autorités afin d’obtenir un protocole d’accords. Les travailleurs doivent se mobiliser pour l’exiger de la tutelle », lance Aly Sarr, représentant des travailleurs de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna). Ces travailleurs ne comptent reculer d’un seul iota pour conserver les acquis issus du pacte social de l’Asecna. « Nous avons pas peur de descendre encore dans la rue. Si nous n’obtenons pas satisfaction, lors des rencontres avec le directeur de « Sal Sa » et du ministre des Transports aériens, nous allons descendre sur le terrain », menace Serigne Moustapha Gaye.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Processus électoral : Aly Ngouille Ndiaye invite l’opposition au dialogue
Processus électoral : Aly Ngouille Ndiaye invite l’opposition au dialogue
Nomination : Aliou Sall invité à faire sa déclaration de patrimoine
Nomination : Aliou Sall invité à faire sa déclaration de patrimoine
Vol de courant à Thiaroye : Un mécanicien meurt électrocuté 
Vol de courant à Thiaroye : Un mécanicien meurt électrocuté 
Cheikh Bamba Dièye à Macky :  «Si les lois sont respectées, on n'a pas besoin de dialoguer»
Cheikh Bamba Dièye à Macky :  «Si les lois sont respectées, on n