Saisie de drogue à Kidira : La Douane réclame 160 millions à John Obi Okéké
Le nigérian accepte être le destinataire du colis, mais n'accepte pas son contenu illicite.

Saisie de drogue à Kidira :  La Douane réclame 160 millions à John Obi Okéké

Le nigérian accepte être le destinataire du colis, mais n'accepte pas son contenu illicite.
Copyright © Senemedia.com


Le Nigérian John Obi Okéké a été attrait devant la Chambre criminelle de Dakar pour les chefs d’importation en contrebande de produits prohibés, de trafic international de drogue et de séjour irrégulier.  Un colis, sur lequel avait été inscrit son nom et son numéro de téléphone, a été interpellé le 2 décembre 2013, à Kidira par les éléments de la brigade de la Douane au cours d’un contrôle de routine.  Avec la technique de la livraison surveillée, ces derniers avec l’aide du chauffeur du bus sont parvenus à mettre la main sur le destinataire du colis contenant de la drogue d’un poids d’un kilogramme d’une valeur de 40 millions de FCFA ainsi que des produits alimentaires. Sur ce, la Douane a réclamé la somme de 160 millions de FCFA en guise de dommages et intérêts.

Né le 5 août 1981 à Lagos (Nigéria), John Obi Okéké a d’emblée nié les faits qui lui sont reprochés. Sauf, le délit de séjour irrégulier. Commerçant domicilié à la Médina, il a été néanmoins placé sous mandat de dépôt le 12 décembre 2013. Pour sa défense, l’accusé a expliqué que ces aliments trouvés dans un sachet blanc sont originaires du Nigéria et ont des vertus thérapeutiques. Ce malgré, les résultats des analyses qui ont révélé que c’était de la drogue dure.  « Je ne reconnais pas les faits de contrebande de marchandise prohibée et le trafic de drogue. Ces aliments m’ont été envoyés par ma mère. Ce sont produits alimentaires car que je souffre de problèmes gastriques », a-t-il fait savoir au président de la Chambre criminelle Seck Diouf.

Pas convaincu des arguments de défense brandis par l’inculpé, le parquet a requis 10 ans de travaux forcés. « L’accusé n’a pas contesté la paternité mais le contenu. La constance des faits est qu’il y a un colis qui a quitté le Mali pour Dakar et qui a été intercepté à Kidira.  Ces produits, on peut bien les trouver sur le marché sénégalais. Ils ont été mis dans le sac pour dissimuler la véritable marchandise », a argumenté le ministère public.

Cependant, les conseils de la défense ont relevé « une légèreté très grave dans cette affaire ». Mieux, ils ont affirmé que c’est le chef de poste de la gare qui a remis le colis aux douaniers.  Pour eux, John Obi Okéké est purement et simplement « innocent ». « Il doit être acquitté des chefs de contrebande et d’importation. Pour le délit de séjour irrégulier, je m’en remets à la sagesse de la Chambre », ont-ils ajouté avant de demander une application bienveillante de la loi pénale pour leur client.  Le jugement est attendu au 7 novembre prochain.

Mame N. FALL







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Cité de l’Emergence : Des lenteurs constatées sur l’avancement des travaux
Cité de l’Emergence : Des lenteurs constatées sur l’avancement des travaux
Abdoulaye Wade au siège du groupe Walfadjri
Abdoulaye Wade au siège du groupe Walfadjri
Touba : saisie de médicaments illicites
Touba : saisie de médicaments illicites
Casamance : Emergence d’une économie de paix
Casamance : Emergence d’une économie de paix