Libération de Khalifa Sall : le président d'Adk dénonce le silence des chefs religieux
Le silence des hommes religieux serait-il devenu nécessaire à la libération du maire de Dakar ?

Libération de Khalifa Sall : le président d

Le silence des hommes religieux serait-il devenu nécessaire à la libération du maire de Dakar ?
Copyright © Senemedia.com


L’installation de la 13ème législature risque d’être bouillante si les pro-khalifa mettent à exécution leur menace d’empêcher l’ouverture des travaux de l’Assemblée nationale sans leur leader Khalifa Sall. Le coordonnateur du mouvement And dolel Khalifa l’a fait savoir hier lors d’un point de presse. Selon lui, depuis l’accession du président Macky Sall à la magistrature suprême, on assiste à une traque de l’Opposition, des acharnements et à la limite des exils forcés. « Ce qui est plus désolant, c’est que nos régulateurs sociaux à savoir les marabouts et les chefs coutumiers ne se sont pas prononcés par rapport à cette situation. Il y a deux chose soit Macky Sall n’écoute pas leurs propos, soit ils sont en phase avec lui », regrette-t-il. A en croire Babacar Diop, des Sénégalais se sont battus autour de cette coalition. « Nous savons qu’ils ont une intention ferme de maintenir Khalifa Sall en prison pour des intérêts crypto-personnels, Macky Sall doit libérer Khalifa Sall, c’est cela la vérité. Khalifa Sall ne doit pas rester une seconde de plus en prison », clame-t-il. Pour Babacar Diop, le pouvoir est obnubilé par un second mandat. Cependant, l’Assemblée nationale sera installée le 14 septembre prochain et il demande à tous les Sénégalais de venir empêcher son installation sans Khalifa Sall.

« Nous n’accepterons pas que cette Assemblée soit installée sans notre leader. Il a été élu par les Sénégalais. Nous demandons à la diaspora d’aller vers les ambassades pour dénoncer cette forfaiture de maintenir notre leader en prison. Notre député maire vient de passer 6 mois en prison d’une façon arbitraire », affirme Babacar Diop. Le coordonnateur du mouvement Adk n’a pas manqué de donner son point de vue par rapport à l’actualité du pays avec le prochain remaniement ministériel. « Il est inconcevable que le Sénégal demeure sa gouvernement ni Assemblée nationale, Macky est en train de gouverner de façon solitaire. Il est préoccupé par sa réélection alors que les Sénégalais eux, ne sont préoccupés que par la dépense quotidienne », déclare-t-il. Par la même occasion, il demande aux députés de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal de ne pas siéger lors de l’installation de cette 13ème législature. « Les députés de la coalition ne doivent pas siéger lors de l’installation de cette Assamblée. Nous demandons au Président Abdoulaye Wade, de par son expérience et sa sagesse de lire le droit », dit-il.

 

 

(Source L’AS)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Dialogue National : certaines formations politiques refusent d’y participer
Dialogue National : certaines formations politiques refusent d’y participer
Rencontre Macky Sall et Me Abdoulaye Wade : Le chef de l’Etat clôt le débat
Rencontre Macky Sall et Me Abdoulaye Wade : Le chef de l’Etat clôt le débat
Sortie de l’ex-président à Touba : BBY accuse Me Wade de créer une polémique inappropriée
Sortie de l’ex-président à Touba : BBY accuse Me Wade de créer une polémique inappropriée
Dialogue national : Aly Ngouille Ndiaye déclare que le 21 novembre prochain, il y aura la première réunion de concertation
Dialogue national : Aly Ngouille Ndiaye déclare que le 21 novembre prochain, il y aura la première réunion de concertation