Non, cette équipe n'arrive pas celle de 2002 à la cheville
Malgré le talent qu'on leur prête, les Lions ne rassemblent en rien à leurs aînés qui nous ont fait rêver.

Non, cette équipe n

Malgré le talent qu'on leur prête, les Lions ne rassemblent en rien à leurs aînés qui nous ont fait rêver.
Copyright © Senemedia.com


Nos Lions du football ont laissé passer cette après-midi une chance de qualification pour les phases finales de la Coupe du monde de football. Face à une équipe du burkina réduite à dix suite à une expulsion de son défenseur central Ioussouf Dayo, les Lions du Sénégal ont semblé maîtriser le jeu, réussissant ainsi à marquer un deuxième but face à une équipe du Burkina Faso plutôt attentiste et soucieuse de sa défense.
Mais au fil du temps, les étalons ont eu la bonne réaction, allant jusqu’à camper le jeu dans le camp sénégalais. Alors que le match tirait à sa fin, un coup franc bien placé a permis au talentueux Alain Traoré de placer une bonne casserole qui a fracassé le montant du poteau gauche, avant de s’engouffrer dans les buts de Seydou Ndiaye, visiblement dépassé. Deux buts à deux, c’est le score final d’un match dans lequel le Sénégal a sans doute semblé meilleur que lors du match aller à Dakar.
Mais au plan individuel comme collectif, le Burkina Faso a fait meilleure figure et méritait la victoire sur le Sénégal. Le Sénégal semble encore se chercher un fond de jeu qui lui manque et cette équipe manque encore à la fois de meneur et de véritable patron.
Bon en championnat, Sadio Mané ne l’est pas encore en équipe nationale et n’arrive pas encore à asseoir son leadership sur l’ensemble du groupe. Pressenti pour devenir ce qu’était Fadiga, Baldé Keita arrive à peine à imposer son talent.
A l’évidence, cette équipe, dans laquelle le peuple sénégalais fondait un grand espoir de coupe et de victoire, n’a pas le talent de la génération de 2002. A ce titre, il faut avouer quelles que soient ses réussites à Liverpool, Sadio Mané n’a pas le talent d’un El Hadj, capable de coup de génie, d’une étincelle salvatrice à tout moment. Nous n’avons pas dans le milieu de terrain l’équivalent d’Aliou Cissé, de Salif Diao, ni même Henri Camara. Sans compter les autres, qui faisaient fière allure même dans la défaite, tellement ils étaient combattifs et faisaient preuve d’amour pour leur pays. Il manque à cette équipe quelque chose d’impalpable. Il lui manque une âme.

 

Abdoulaye FALL







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

C'est l'histoire du jour : le vétéran Abdoulaye Sané s'effondre en plein match de foot
C
(Vidéo) Floyd Mayweather bat Mc Gregor : regardez le KO
(Vidéo) Floyd Mayweather bat Mc Gregor : regardez le KO
Afrobasket : Bagarre entre les équipes du Nigéria et du Sénégal
Afrobasket : Bagarre entre les équipes du Nigéria et du Sénégal
Utilisation de l'image des Lions : Augustin Senghor fait condamner Expresso
Utilisation de l