Libération de Khalifa Sall : Mankoo joue la carte Wade
Les leaders de Manko comptent sur Abdoulaye Wade pour bloquer l'Assemblée nationale.

Libération de Khalifa Sall : Mankoo joue la carte Wade

Les leaders de Manko comptent sur Abdoulaye Wade pour bloquer l'Assemblée nationale.
Copyright © Senemedia.com


En conférence de presse hier, la coalition Mankoo Taxawu Senegaal (MTS), a dessiné sa stratégie pour faire libérer Khalifa Sall, écroué depuis le 7 mars dernier à la prison de Rebeuss dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Après avoir battu le macadam et mis, en vain, la pression sur le régime, les partisans et alliés du responsable socialiste ont décidé de faire intervenir Wade pour dénouer la situation. Prenant la parole, Jean Paul Dias a émis hier l’idée d’un blocage de l’Assemblée nationale le jour de l’installation du bureau de l’Assemblée nationale. « Abdoulaye Wade en tant que doyen en âge qui présidera la séance doit prendre sa responsabilité et exiger la libération de Khalifa Ababacar Sall. Ainsi, il devra suspendre la séance jusqu’à ce que Khalifa Sall puisse siéger. Il est de sa responsabilité d’ancien Président de la République, d’avocat et de juriste d’exiger la présence de son collègue Khalifa Sall », a-t-il laissé entrevoir. Son fils Barthélémy Dias d’emboucher la même trompette soutenant que le Président Wade a le devoir de constater la prise d’otage dont Khalifa est victime et refuser l’installation du bureau de l’Assemblée nationale. Selon lui, il y a des individus poursuivis pour les mêmes faits que Khalifa Sall et qui sont placés sous contrôle judiciaire. Cela étant, il dénonce un acharnement contre la personne du maire de Dakar. « Pourquoi sous le même régime de Macky Sall, Bathélémy Dias, accusé d’avoir tué quelqu’un, a été placé sous contrôle judiciaire, pendant qu’on le refuse à Khalifa Sall », s’est-il interrogé poursuivant que Macky Sall pense qu’il peut éliminer par des « magouilles » tous ses potentiels adversaires à la présidentielle. « Il portera seul la responsabilité du chaos qui en découlera. J’interpelle les régulateurs sociaux que sont les chefs religieux. Khalifa Sall n’est pas un voyou, un voleur, un délinquant. Il a plus de 60 ans et n’a jamais été poursuivi dans sa vie, après une longue expérience de gestion des affaires publiques », a indiqué l’ancien député socialiste.

En outre Mankoo Taxawu Senegaal ne veut pas négocier la libération de Khalifa Sall. Moussa Tine estime qu’il n’y aura pas de protocole de Rebeuss dans cette affaire. Lorsque l’on met un député en prison, on empêche l’exercice de la souveraineté du peuple, dit-il ; poursuivant que l’immunité parlementaire ne peut être levée que par les députés. « Depuis la proclamation des résultats, Khalifa Sall n’est plus en détention préventive, il est séquestré. Ce qui se passe aujourd’hui est plus grave que le 23 juin. Jamais ce pays n’a été aussi bas. Cette affaire interpelle l’ensemble des forces vives de la Nation. Khalifa Sall est un otage électoral. Le peuple sénégalais doit rappeler à Macky Sall qu’il est le seul détenteur du pouvoir et qu’à ce titre, il compte faire respecter sa souveraineté », a-t-il indiqué. Hélène Tine d’aller plus loin martelant que les Sénégalais ont affaire à un Etat qui viole les textes qui les régissent. « Le peuple sénégalais a donné des suffrages consistants à notre coalition. Ce qui est à l’origine de l’élection de Khalifa Sall comme député du peuple. Depuis le 14 août et la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel, chaque minute que le maire de Dakar en prison constitue une violation de la Constitution », a-t-elle déclaré.

 

 

(Source L’AS)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Processus électoral : Aly Ngouille Ndiaye invite l’opposition au dialogue
Processus électoral : Aly Ngouille Ndiaye invite l’opposition au dialogue
Nomination : Aliou Sall invité à faire sa déclaration de patrimoine
Nomination : Aliou Sall invité à faire sa déclaration de patrimoine
Vol de courant à Thiaroye : Un mécanicien meurt électrocuté 
Vol de courant à Thiaroye : Un mécanicien meurt électrocuté 
Cheikh Bamba Dièye à Macky :  «Si les lois sont respectées, on n'a pas besoin de dialoguer»
Cheikh Bamba Dièye à Macky :  «Si les lois sont respectées, on n