Des pompiers anglais sauvent des cochons d'un incendie avant de les faire cuire... au barbecue !
Ils se sont vantés de cet exploit sur Facebook, avant de retirer le post face aux critiques.

Des pompiers anglais sauvent des cochons d

Ils se sont vantés de cet exploit sur Facebook, avant de retirer le post face aux critiques.
Copyright © Senemedia.com


Des pompiers du sud-ouest de l'Angleterre se sont réjouis d'avoir reçu des saucisses faites à partir des cochons qu'ils avaient sauvés d'un incendie, suscitant mercredi 23 août la colère d'associations de protection des animaux.
Dix-huit porcelets et deux truies ont survécu en février à un incendie dans leur ferme de Pewsey dans le Wiltshire, (sud-ouest de l'Angleterre) où 60 tonnes de foin sont parties en fumée.
Pour remercier les pompiers, la directrice de la ferme Rachel Rivers leur a offert des saucisses fabriquées à partir des animaux rescapés, un cadeau que les hommes du feu ont qualifié de « fantastique » avant d'être confrontés à un flot de critiques.


Les pompiers de la Pewsey Fire station ont partagé leur plaisir sur leur page Facebook avant de retirer le message : « Tout juste six mois et un jour après que les pompiers eurent sauvé 18 porcelets d'un feu, nous avons pu goûter le fruit de nos efforts de cette nuit de février. Un grand merci à Rachel Rivers [...] si certains de nos abonnés font un barbecue pour le long week-end, cherchez ces saucisses, elles sont fantastiques. »







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

ALGERIE : UN SENEGALAIS TUE ET ENTERRE DANS UN CHANTIER
ALGERIE : UN SENEGALAIS TUE ET ENTERRE DANS UN CHANTIER
NAUFRAGE DU JOOLA : LA JUSTICE FRANÇAISE ENTERRE DEFINITIVEMENT LE DOSSIER
NAUFRAGE DU JOOLA : LA JUSTICE FRANÇAISE ENTERRE DEFINITIVEMENT LE DOSSIER
TRAFIC DE CIGARETTES : UNE SENEGALAISE CACHAIT 40 CARTOUCHES SOUS SA…ROBE
TRAFIC DE CIGARETTES : UNE SENEGALAISE CACHAIT 40 CARTOUCHES SOUS SA…ROBE
BRAS DE FER ENTRE AFRICAN PETROLEUM DE FRANK TIMIS ET L’ETAT DU SENEGAL
BRAS DE FER ENTRE AFRICAN PETROLEUM DE FRANK TIMIS ET L’ETAT DU SENEGAL