Record d’affluence enregistré par Benno à Tambacounda
C'est à une véritable démonstration de force que s'est livrée la coalition Benno à Tambacounda

Record d’affluence enregistré par Benno à Tambacounda

C'est à une véritable démonstration de force que s'est livrée la coalition Benno à Tambacounda
Copyright © Senemedia.com


Quel contraste ! Tambacounda, région à la plus faible densité humaine du Sénégal, est en passe de se classer en pôle position du point de vue de la mobilisation pour Benno Bokk Yakaar (Bby). Le meeting de ce vendredi 14 juillet 2017, au stade municipal de la capitale régionale, a battu tous les records d’affluences depuis l’ouverture de la campagne électorale. De l’entrée de la ville, en venant de Bakel, au portail central du stade, la RN2 a refusé du monde. Elle a été peuplée d’hommes et de femmes, à l’effigie de Benno Bokk Yakaar, et décidés à offrir à la coalition, le plus beau de ses triomphes jamais connu.

Au son du «Seuwrouba», de la musique, des klaxons mais surtout des cris de victoire, les militants, le long du trottoir, chantent, dansent, sautent, trépignent et jubilent, comme pour garantir à la tête de liste de Bby, Mahammed Boun Abdallah Dionne, un succès que nul n’aura égalé sur ces terres du Sénégal oriental. Pendant ce temps, «Djakarta» et automobiles se disputent la chaussée.

 

 

Sur le théâtre des opérations, pour ne pas dire dans l’enceinte du stade, le spectacle est indescriptible. Le gazon synthétique semble s’enfoncer sous le poids des piétinements. Même les «bodyguards» souvent aptes et efficaces à frayer un chemin aux leaders, ont du mal cette fois, à y parvenir. On croirait que c’est toute la région qui s’est donné rendez-vous sur ce petit périmètre. Et pourtant, c’est Benno Bokk Yakaar qui démontre sa puissance. Ou inversement, ce sont les peuples bambara, sarakholé, peuls… qui témoignent leur satisfaction et leur adhésion aux politiques publiques en vigueur dans ce pays depuis cinq années. Quoi qu’il en soit, malgré le ciel menaçant, les nuages flippants et les gouttelettes d’eaux qui caressent le crane, t-shirts, drapelets, pancartes, sifflets …aux couleurs marron-beige offrent à l’ambiance une dimension particulière. Rien n’est de trop ! C’est le tsunami Bby qui se déverse. Il semble décidé à tout emporter sur son passage.

La pluie qui finit par s’abattre n’aura, aucunement, entamé le moral des troupes. La foule veut entendre Mahammad Boun Abdallah Dionne. Elle hurle à chaque fois que le non du Premier ministre est scandé par le speaker. Dionne, qui pourtant, à l’étape de Saint Louis, ébloui par la forte mobilisation, voulait fêter la victoire prochaine de son camp dans la cité de Mame Coumba Bang, se ravise. «Tamba a fait mieux. Vous êtes devenus les recordmen de l’affluence, à l’état actuel de notre campagne électorale». Pressé par les cordes qui arrosent le sol Tambacoundois, le PM annonce à l’assistance que «le train express régional (Ter), un des projets phare du gouvernement, n’est pas que pour Dakar. Il est plus d’utilité pour les régions». Mieux, le chef de file de Benno déclare : «vous (les populations) bénéficierez aussi des services du train à grand écartement».

 

Ben M. NDIAYE

(avec équipe campagne Benno







Commentaires (1)

1.
oscar
il ya 1 semaine
tamba est loin d'etre la region la moins peuplee renseignes toi aupres des statisciens oubien tapez population par region a g4oog4ole
Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Pape Samba Mboup vers des déballages qui risquent de faire mal à Wade
Pape Samba Mboup vers des déballages qui risquent de faire mal à Wade
Avis du Conseil constitutionnel : plus de 700 000 électeurs repêchés
Avis du Conseil constitutionnel : plus de 700 000 électeurs repêchés
Age, santé, pouvoir : mais pourquoi Abdoulaye Wade se prévaut-il d'une telle arrogance ?
Age, santé, pouvoir : mais pourquoi Abdoulaye Wade se prévaut-il d
Cité Claudel : une étudiante tombe du 4ème étage et meurt
Cité Claudel : une étudiante tombe du 4ème étage et meurt