Amadou Ba : « Je ne fais pas de calcul, j’ai le devoir de soutenir Macky Sall »
Le ministre des Finances dit ne pas penser à son propre avenir, mais à celui du président Sall.

Amadou Ba : « Je ne fais pas de calcul, j’ai le devoir de soutenir Macky Sall »

Le ministre des Finances dit ne pas penser à son propre avenir, mais à celui du président Sall.
Copyright © Senemedia.com


Invité, hier, de l’émission « Yonne Bi » sur les ondes de la Rfm, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan n’est pas allé par quatre chemins pour dire à qui veut l’entendre qu’il ne fait pas de calcul sur son avenir politique.

« J’ai le devoir de soutenir Macky Sall », a déclaré Amadou Ba qui dit connaître les ambitions du Président de la République pour le pays. A la question de savoir s’il ne risque pas de perdre son poste ministériel en cas de défaite à l’issue des élections législatives du 30 juillet prochain, la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar dans le département de Dakar rétorque : « C’est grâce à mes compétences et la confiance du Président de la République que j’ai été choisi pour gérer ce ministère. Les gens ont interprété différemment la sortie du Chef de l’Etat. Ce que je suis en train de faire, c’est de vulgariser ses réalisations. Les Sénégalais doivent comprendre le point où Macky Sall a trouvé le pays et là où il veut l’amener. Et, il nous incombe tous d’expliquer aux Sénégalais les projets réalisés et ceux en cours de réalisation du Chef de l’Etat », a expliqué l’argentier de l’Etat. Qui, dans le même sillage, a listé les projets que le Gouvernement compte réaliser dans son fief.

« Le principal problème des Parcelles Assainies, c’est la distribution de l’eau dans les concessions. » Le ministre de rassurer que ce problème sera bientôt un vieux souvenir. Deux forages y seront construits pour augmenter la capacité de distribution en eau. Concernant les problèmes d’assainissement constatés dans la commune, il renseigne que des solutions transitoire seront apportées.

Par ailleurs, Amadou Ba a été interpellé sur l’emprunt obligatoire de 20 milliards de francs Cfa du maire de Dakar qu’il aurait eu à bloquer. D’emblée, le ministre apprend que ce dossier n’a rien de politique mais technique.

« Aucun des projets du maire de Dakar n’a été bloqué. L’emprunt obligatoire comportait des aspects qu’ils n’étaient pas clairs. Et, en ma qualité de ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, j’ai saisi le maire de Dakar pour lui demander de revoir certains aspects financiers qui n’étaient pas rentables pour le pays. Ce qu’il a refusé », a expliqué le responsable « apériste ».

Il constate pour le déplorer que Khalifa Sall n’a rien fait à la Place de l’Indépendance alors que le projet de rénovation lui a été accordé. De même Amadou Ba a rappelé qu’il n’y a aucun acharnement sur le maire de Dakar. Selon lui, la justice a agi de façon transparente dans cette affaire. « Dire que la justice a été manipulée, c’est ne pas respecter l’administration ni l’Etat. Je ne pense pas que les magistrats aient été manipulés dans cette affaire », indique le ministre.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Ld : Nicolas Ndiaye pris entre le bâton et la carotte
Ld : Nicolas Ndiaye pris entre le bâton et la carotte
Pourquoi Khalifa Sall fait-il tout pour ne pas être jugé ?
Pourquoi Khalifa Sall fait-il tout pour ne pas être jugé ?
Arrêt de la Cour suprême : Khalifa Sall reste en prison
Arrêt de la Cour suprême : Khalifa Sall reste en prison
Benno Ak Tanor déçue de n’avoir eu que deux ministres
Benno Ak Tanor déçue de n’avoir eu que deux ministres