Nafissatou Diop Cissé : « La vision de Idrissa Seck s’arrête à l’hôtel Saint James »
La notaire, qui connaît bien son ancien mentor, lui rafraîchit la mémoire

Nafissatou Diop Cissé : « La vision de Idrissa Seck s’arrête à l’hôtel Saint James »

La notaire, qui connaît bien son ancien mentor, lui rafraîchit la mémoire
Copyright © Senemedia.com


Maître, comment se passe la campagne à Kaolack,

 

L’opposition n’existe pas à Kaolack. Comme le Président nous l’a demandé, nous faisons dans la proximité. C’est-à-dire que nous allons directement échangé avec les populations pour recueillir leurs doléances mais aussi pour leur expliquer pourquoi elles doivent retirer massivement leurs cartes afin de garantir une majorité au Président de la République. Je dois préciser, me concernant, que je travaille en parfaite intelligence avec mo frère Diène Farba Sarr. Maintenant, cela va de soit qu’il y a des problèmes personnels avec certains responsables que je considère comme des détails. D’autant que personne n’est le patron de personne. A l’APR, il n’y a qu’un seul patron à savoir Macky Sall. Nous sommes tous membres du Secrétariat national. Avec Diène Farba, nous travaillons main dans la main sans tenir compte des gamineries de certains responsables. D’autant que le Président a misé sur un homme loyal et pour diriger la liste nationale. Le Premier ministre Mahammad Dionne doit tous nous servir d’exemple en termes de loyauté vis-à-vis du Président.

 

Que pensez-vous du retour de Wade qui est aussi la tête de liste de la coalition gagnante Wattu Senegaal ?

 

C’est une tragédie permanente. C’est pathétique. Honnêtement, les gens du PDS qui ont incité Wade à adopter cette démarche doivent être poursuivis pour tentative d’homicide volontaire. Quand j’ai vu Wade à son arrivée à Dakar, j’avais les larmes aux yeux parce que nos deux familles sont liées. Tout le monde connaît les relations entre Wade et Fara Ndiaye. A son âge, on devait éviter à Wade ce supplice. C’est dramatique mais ça prouve aussi que les responsables du PDS ne croient pas en eux-mêmes. Ils sont allés extirper un vieux de 93 ans – son âge officiel – pour qu’ils battent campagne face à des listes dirigés par des gens qui ont l’âge de son fils.

 

Idrissa Seck a affirmé que la vision du Président Macky Sall s’arrête à Diamniadio…

 

Idrissa Seck a un problème sérieux. Il est en contradiction historique avec la vérité des faits. Il a commis un attentat contre la réalité. Le Président Macky Sall au moins a une vision matérialisée à travers le PSE. Une vision qui a donné naissance à des programmes extraordinaires comme le PUDC ou le PUMA. Une vision qui a fait aujourd’hui du Sénégal un pays où le mix énergétique est une réalité car vous avez vu que les centrales solaires sortent de toute part. Les Sénégalais doivent aujourd’hui se demander qu’est-ce que Idrissa Seck a fait pour le pays ? Rien. Sincèrement. Le Président Macky Sall est dans l’action pas dans le verbiage. Si Idrissa Seck a une vision, elle s’arrête aux suites de l’hôtel Saint James, son havre situé dans le seizième arrondissement à Paris (France). A vrai dire, les candidats de l’opposition oublient que nous sommes dans des élections législatives. Ce que le peuple attend des futurs députés, c’est des propositions mais non des attaques infondées contre le Président. C’est tout simplement de la méchanceté et de la jalousie. Comment peut-on dire que le régime est corrompu après avoir été mêlé au scandale financier le plus retentissant de l’histoire du Sénégal ? Qui avait donné des marchés de l’ARTP à un de ses parents ?

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Ld : Nicolas Ndiaye pris entre le bâton et la carotte
Ld : Nicolas Ndiaye pris entre le bâton et la carotte
Pourquoi Khalifa Sall fait-il tout pour ne pas être jugé ?
Pourquoi Khalifa Sall fait-il tout pour ne pas être jugé ?
Arrêt de la Cour suprême : Khalifa Sall reste en prison
Arrêt de la Cour suprême : Khalifa Sall reste en prison
Benno Ak Tanor déçue de n’avoir eu que deux ministres
Benno Ak Tanor déçue de n’avoir eu que deux ministres