Fuites au Bac : un président de jury, des employés de l’Office du bac en garde à vue
L'enquête sur les fuites au Bac avance à grands pas et de nombreuses personnes ont été arrêtées

Fuites au Bac : un président de jury, des employés de l’Office du bac en garde à vue

L'enquête sur les fuites au Bac avance à grands pas et de nombreuses personnes ont été arrêtées
Copyright © Senemedia.com


La lumière sera faite dans les prochains jours sur la mafia autour des fuites des épreuves de Français, d’Histoire-Géographie, des Mathématiques et de la Philosophie du Bac 2017 car les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) qui étaient très en avance dans les enquêtes depuis les fuites des épreuves d’anticipées du Bac, viennent de mettre la main sur un professeur, un président de jury et des employés de l’Office du Bac. Des personnes suspectées d’avoir joué un rôle de la mafia des fuites des épreuves de Français et d’Histoire-Géographie. Des suspects qui sont en train d’être auditionnés dans les locaux de la Dic depuis hier.

Dans cette même lancée, les enquêteurs de la Di qui avaient eu à auditionner le directeur de l’Office du Bac, lors des épreuves d’anticipées de philosophie, l’ont entendu hier dans les fuites de Français et d’Histoire-Géographie. Les 19 personnes placées en garde à vue dès le début de l’enquête dont une majorité d’élèves, ont été déférées au parquet, hier. D’ailleurs, ils ont tous fait l’objet d’un retour de parquet en attendant d’être présentées dans la journée d’aujourd’hui devant le procureur de la République. Nos interlocuteurs de souligner également qu’il y a une forte probabilité que les élèves soient libérés à la fin de l’enquête préliminaire. Ils ont été arrêtés pour les besoins de l’enquête, mais ils seront après libérés. Seulement, ils seront sanctionnés dans leur cursus scolaire, explique des sources judiciaires.

En revanche, poursuivent les mêmes sources, « toutes les autres personnes occupant des postes de responsabilités impliquées dans le trafic des épreuves du Bac général 2017, seront sanctionnées pénalement et radiées de la fonction publique ». Les mêmes sources de préciser que le directeur de l’Office du Bac, Babou Diaham, « est loin d’être mêlé dans des histoires de fuites d’épreuves du Bac ». Les éléments de la Section de recherches de Colobane qui s’intéressent aux machines de l’Office du Bac et d’autres mobiliers sont aussi sur une bonne piste. Les hommes du Commandant Diack qui disposent de moyens sophistiqués en matière de lutte contre la Cybercriminalité sont en train d’exploiter tout ce qui est support informatique saisi à l’Office du Bac pour avoir le cœur net sur l’origine des fuites du Bac. Le procureur de la République de son côté suit de près l’évolution des enquêtes menées par les deux corps.

 

 

(Source Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Ld : Nicolas Ndiaye pris entre le bâton et la carotte
Ld : Nicolas Ndiaye pris entre le bâton et la carotte
Pourquoi Khalifa Sall fait-il tout pour ne pas être jugé ?
Pourquoi Khalifa Sall fait-il tout pour ne pas être jugé ?
Arrêt de la Cour suprême : Khalifa Sall reste en prison
Arrêt de la Cour suprême : Khalifa Sall reste en prison
Benno Ak Tanor déçue de n’avoir eu que deux ministres
Benno Ak Tanor déçue de n’avoir eu que deux ministres