Le Fmi approuve la 4ème revue du programme économique et financier du Sénégal
Le Conseil d’administration du Fmi a approuvé lundi dernier la 4ème revue du programme économique et financier 2015-2018

Le Fmi approuve la 4ème revue du programme économique et financier du Sénégal

Amadou Ba ministre des Finances du Sénégal
Copyright © Senemedia.com


Le Sénégal peut compter sur le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour avoir une croissance économique durable. En effet, le Conseil d’administration du Fmi a approuvé lundi dernier la 4ème revue du programme économique et financier 2015-2018 appuyé par l’Instrument de soutien à la politique économique (Isepe). Dans un communiqué, le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan renseigne qu’il consiste pour le Fmi d’aider le Sénégal « à mettre en œuvre une politique économique et des réformes structurelles en vue d’atteindre une croissance robuste tout en préservant la stabilité macroéconomique en rapport avec les critères de convergence de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) ». Mais il ne s’agit pas d’une assistance financière du Fmi à l’Etat du Sénégal. Pour le gouvernement, l’approbation du nouveau programme triennal est une marque de confiance de la communauté internationale à l’endroit du Sénégal. C’est un illustration du soutien franc des partenaires techniques et financiers à la nouvelle stratégie de développement économique et sociale et du Plan Sénégal Emergent. Selon la même source, le gouvernement a été félicité pour le maintien de la bonne performance macroéconomique avec un taux élevé de croissance supérieur à 6,5% au cours des deux dernière années, une inflation faible et un déficit budgétaire en constante baisse (4,2% du Pib en 2016).

 

Le Fmi a apprécié aussi de manière positive « les progrès réalisés dans la mise en œuvre des réformes prévues par le programme, notamment les efforts d’assainissement budgétaire et l’engagement des autorités à remplir le critère de déficit budgétaire de l’Uemoa de 3% du PIB avant la date butoir de 2019 ». le Conseil d’administration du Fmi insiste sur la nécessité de poursuivre de la mise en œuvre des réformes appropriées pour maintenir le cap de la croissance et atteindre les objectifs de développement. Les progrès réalisés dans le domaine des zones économiques spéciales (ZES) qui vont booster le développement des PME sont également salués par les administrateurs du Fmi. « Le gouvernement continue la mise en place des infrastructures de haute qualité et l’amélioration de l’environnement des affaires, grâce notamment à la réduction du coût de l’électricité, la promotion de la bonne gouvernance, le soutien aux petites et moyennes entreprises, ainsi que l’approfondissement  des réformes judiciaires et foncières », indique le communiqué. Le Fmi encourage aussi le Sénégal à mettre en œuvre des réformes nécessaires pour réduire les déficits de la Poste et du Fonds National de Retraite (FNR).

 

 

(Source L’AS)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Infrastructures : Mohamed Dionne, tel un professeur d'Economie
Infrastructures : Mohamed Dionne, tel un professeur d
Abdoulaye Sylla d'Ecotra derrière Mamoudou Ibra Kane et Alassane S. Diop ?
Abdoulaye Sylla d
MITSUHIRO FURUSAWA, DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DU FMI, SUR LA SITUATION DU SENEGAL
MITSUHIRO FURUSAWA, DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DU FMI, SUR LA SITUATION DU SENEGAL
Echanges commerciaux : La barre fixée à 400 millions de dollars
Echanges commerciaux : La barre fixée à 400 millions de dollars