Proche de Karim Wade arrêté : il a été signalé par les Services secrets américains
Selon les révélations contenues dans le

Proche de Karim Wade arrêté : il a été signalé par les Services secrets américains

Selon les révélations contenues dans le
Copyright © Senemedia.com


Les avocats de Karim Wade, cité dans une affaire de trafic, transfert et blanchiment de devises, suite à l'arrestation d'un individu à l'aéroport de Dakar, ont décidé de déposer une plainte contre le journal L'Observateur. Mais les déclarations du journal, en plus de se limiter à relater les faits tel qu'ils se sont déroulés, sont corroborés par les premiers éléments de l'enquête. Les enquêteurs de la Division des investigations criminelles ont pu décoder l'ordinateur de la personne arrêtée, de nationalité qatari et titulaire de deux autres nationalités, travaillerait pour la Qatari Investment authority.

Les enquêteurs ont saisi sur lui un passeport camerounais, un passeport américain et un passeport qatari. Ce qui intéresse le plus la police judiciaire, c’est l’ordinateur portable avec lequel le mis en cause présumé a voyagé en cabine sur le vol Emirates, au nom de Rilke Ngongong, sans qu'il soit établi que c'est son vrai nom.

Plusieurs documents bancaires notamment des ordres de transfert de fonds ont été retrouvés sur le disque dur grâce à la perspicacité de la police scientifique. Le suspect refusait de donner le mot de passe de l’ordinateur malgré les sommations des enquêteurs. Ces ordres de virement mènent directement à Karim Wade et à des responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS) clairement identifiés en plus de mettre en cause certains milieux affairistes (…).

 

Des interrogatoirs sont prévus pour croiser les informations et confronter le voyageur avec les personnes sensées être ses contacts ici à Dakar. Selon toute vraisemblance et de l'avis des enquêteurs, le but de cette opération était de transférer une partie de ces fonds à Dakar, via des hommes d'affaire bien établis dans le pays, à travers leurs comptes. Certains auraient ainsi accepté que les virements à affectuer transitent par leurs comptent et soient masqués, considérés comme des opérations courantes. Un moyen courant qu'utilisent beaucoup d'opposants pour pouvoir disposer de fonds illégaux ou pour du blanchiment d'argent issu d'opérations frauduleuses ou de rétro-commissions.


SENEMEDIA a appris de bonne source que si la Douane sénégalaise a été aussi précise, c'est qu'elle a bénéficié d'un signalement et d'une coopération des service secrets et de la Police fédérale américaine, dans le cadre de la coopération internationale, de la lutte contre le financement du terrorisme.
Et l'affaire interresse désormais les Services secrets américains, dans un contexte d'accusations contre le Qatar et de lutte contre le terrorisme. Si les autorités sénégalaises ne sont interressées que par les liens avec Karim Wade et la possible relance de l'enquête sur les biens mal acquis, les Américains sont interressés de savoir comment le terrorisme international est financé dans les pays africains à partir de certains dignitaires du Golfe persique.

Les avocats de Karim Wade nient en bloc et parlent de complot visant à liquider leur candidat à quelques semaines des élections législatives. 

 

Abdoulaye FALL







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

ALGERIE : UN SENEGALAIS TUE ET ENTERRE DANS UN CHANTIER
ALGERIE : UN SENEGALAIS TUE ET ENTERRE DANS UN CHANTIER
NAUFRAGE DU JOOLA : LA JUSTICE FRANÇAISE ENTERRE DEFINITIVEMENT LE DOSSIER
NAUFRAGE DU JOOLA : LA JUSTICE FRANÇAISE ENTERRE DEFINITIVEMENT LE DOSSIER
TRAFIC DE CIGARETTES : UNE SENEGALAISE CACHAIT 40 CARTOUCHES SOUS SA…ROBE
TRAFIC DE CIGARETTES : UNE SENEGALAISE CACHAIT 40 CARTOUCHES SOUS SA…ROBE
BRAS DE FER ENTRE AFRICAN PETROLEUM DE FRANK TIMIS ET L’ETAT DU SENEGAL
BRAS DE FER ENTRE AFRICAN PETROLEUM DE FRANK TIMIS ET L’ETAT DU SENEGAL