Guédiawaye, le changement est possible
30 juillet 2017, plus que 3 mois, et les élections législatives tant attendues et redoutées par beaucoup, se dérouleront.

Guédiawaye, le changement est possible

30 juillet 2017, plus que 3 mois, et les élections législatives tant attendues et redoutées par beaucoup, se dérouleront.
Copyright © Senemedia.com


30 juillet 2017, plus que 3 mois, et les élections législatives tant attendues et redoutées par beaucoup, se dérouleront sur l'ensemble du territoire sénégalais. Naturellement, la ville de Guédiawaye, bastion tant convoitée, se prépare aussi pour choisir ses élus.

La bataille de promotions et de débauchages électorales bat son train et chaque camp affute ses armes et se prépare en vue des joutes législatives qui risquent d'etre aprement disputées. Les principales forces en place, surtout celles de la mouvance présidentielles incarnées par Benno Bok Yakaar, le maire de la ville Aliou Sall et son inamovible détracteur le député Seydina Fall alias Boughazelli, ne se font pas de cadeaux, chacune voulant aller au-delà des intérêts de la majorité. Pendant ce temps, les forces de l'opposition tirées par l'enfant prodigue de la banlieue, le non moins leader du Grand Parti Malick Gakou, ne semblent pas pour l’instant, accorder leurs violons, chaque parti ou mouvance, se lançant dans des rassemblements où le seul mot d'ordre est la dènonciation de la candidature du maire de la ville Aliou Sall, et oublient de présenter un quelconque programme aux populations d'une ville dubitatives devant tant d'incohérences.

La perte de confiance ou la méfiance semblent être le point commun de populations désemparées face a la montée de la violence, l'insécurité galopante, l'absence de cadres d'épanouissement, l'exploitation féroce de la bande maritime dans une ville de Guédiawaye dubitative. Une ville délaissée par les autorités et les décideurs, et chèrement convoitée à la veille de chaque joute électorale.

Comment avoir confiance en des discours qui tendent à perpétuer la main mise politique d'une zone riche en ressources électorales, nonobstant les intérêts d'honnêtes citoyens loin d'être aveugles et de plus en plus dédaigneux envers une classe politique ignorante de la simple morale citoyenne.

La tentation de bouder le devoir citoyen de vote est trés partagé dans une population qui se sent de plus en plus exclue de la défense de ses interets par des élus qui se distinguent plus par leurs discours laudateurs envers leurs souteneurs ou querelleurs envers leurs adversaires. Aucun parmi les députés choisis pour siéger a l'Assemblée n'a fait de proposition de lois allant dans la défense des interets des populations de Guédiawaye, que ça soit dans le domaine économique, environnemental ou foncier et citoyen. Les forces opposantes ne sont pas en reste, aucun élu parmi elles n'a fait preuve d'initiative allant dans le confort des populations de plus en plus méprisées et qui rendent ce mépris à une classe politique éloignée des réalités de la vie quotidienne.

Les aspirations des populations sont de vivre dans un environnement sain et dépollué, avoir accès au foncier légal, bénéficier de soins de santé adéquats, que la population jeune puisse jouir d'une éducation saine dans des établissements scolaires complets, se débarrasser du fardeau de l’insécurité et de la pauvreté lancinante.

Ce combat est citoyen et doit porter le sceau de toutes les populations de Guédiawaye. Il est celui de tous les chefs de famille, hommes et femmes qui aspirent au grand changement tant attendu.

Le chemin est encore long, mais avec le soutien de tout un chacun, la charge sera moins ardue, et le temps moins apre.

Nos souhaits c’est d’accompagner ces jeunes, ces femmes, qui se tuent au quotidien pour subvenir aux besoins de leurs familles. Nous ne pouvons rester insensibles à une population qui se tient debout et qui prend des risques pour droit à une vie decente.

J’invite toutes celles et tous ceux qui croient au changement à Guédiawaye, à se ressembler autour du Président du « JEF-JEL »  Mouhamed Lamine Bara Cissé dit Baresi et de Gaye Gaye pour prolonger cette espérance et préparer les succès de demain.

Gardez confiance, gardez intact votre enthousiasme, soyez prêts, une échéance importante nous attend.

 

 

Ibrahima Diouf dit Gaye Gaye

Candidat aux législatives de 2017

Email : pape_gaye@hotmail.fr







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Idrissa Seck, tel qu’en lui-même, dans toute sa « maléficence » !
Idrissa Seck, tel qu’en lui-même, dans toute sa « maléficence » !
 NOTE DE LA REDACTION
 NOTE DE LA REDACTION
Pléthore de listes : l’inconséquence de Gadio
Pléthore de listes : l’inconséquence de Gadio
Exclusion de Mboup et Farba Senghor : le choix illogique et insensé de Wade
Exclusion de Mboup et Farba Senghor : le choix illogique et insensé de Wade