Après avoir profité du Magal pour voler: Le voleur écope de 6 mois de prison ferme
Après avoir profité du Magal pour voler: Le voleur écope de 6 mois de prison ferme

Après avoir profité du Magal pour voler: Le voleur écope de 6 mois de prison ferme

Après avoir profité du Magal pour voler: Le voleur écope de 6 mois de prison ferme
Copyright © Senemedia.com


Thierno Niang et sa famille ont eu la surprise de leur vie. Durant la période du Magal, tous les membres de sa famille étaient partis dans la ville sainte pour célébrer le départ d’exil de Cheikh Ahmadou Bamba. Malheureusement pour Thierno Niang et sa femme, le copain de sa demi - sœur est venu pour dérober deux écrans plats, des bijoux en or, des cheveux naturels et une importante somme d’argent. Le tribunal a condamné Abdoulaye Ndiaye à deux ans dont six mois ferme, Yankhoba Bâ et Laila Niang ont été relaxés.

 

La période du Magal de Touba a été l’occasion pour les voleurs et autres malfrats de redoubler d’efforts pour s’approprier les biens d’autrui. Thierno Niang et sa famille ne nous démentiront pas. Les voleurs ont profité de leur absence dans la maison familiale pour dérober deux écrans plats, des bijoux en or, des cheveux naturels et de l’argent liquide. Thierno Niang soutient que c’est une de ses voisines qui, le lendemain, l’a appelé au téléphone pour lui dire que le jour du Magal, vers quatre heures du matin, elle a vu une voiture stationnée devant chez lui avec à bord cinq personnes. Elle a en plus vu que ces dernières chargeaient la voiture de matériels. 

A sa décharge à la police, elle a déclaré qu’elle pensait que c’est la partie civile qui les avait enjoints d’amener ces matériels pour les garder. A la barre, Abdoulaye Ndiaye dit qu’il a célébré le Magal à Massalikoul Djinane. Il a quitté la mosquée vers trois heures du matin pour passer le reste de la nuit dans un bar pour quelques coupes d’alcool. Pendant ce temps, son ami qui est en même temps l’amant de sa co-prévenue, Pape Mor Thiam, en fuite, ne cessait de l’appeler. Une fois arrivé à Pikine, il se dirige vers la maison de Pape Mor Thiam. Étant donné son état d’ébriété, il est vite pris dans les bras de Morphée. Plusieurs fois réveillé par Pape Mor Thiam et compagnie pour aller commettre leur forfait, Abdoulaye Ndiaye n’a pu partir du fait d’un sommeil profond. 

Ce n’est qu’une fois réveillé vers six heures du matin qu’il a aperçu deux écrans plats déposés à même le sol et il s’est dit que ses gars avaient effectué le job. Mais il jure sur le saint des saints qu’il n’a participé ni de près, ni de loin à ce cambriolage. Chargée par Abdoulaye Ndiaye, Laila Niang a révélé qu’effectivement, Pape Mor Thiam était son petit ami et qu’il lui avait demandé beaucoup de détails sur sa famille en direction du Magal. « Je n’ai jamais su que c’était pour venir cambrioler notre maison familiale. Le jour des faits, j’étais à Touba. Je n’ai été informée qu’après la commission des faits » a-t-elle poursuivi à la barre. 

Yankhouba Bâ a aussi réfuté le délit pour lequel il comparaissait devant la barre. « J’étais à Touba pour les besoins du Magal et je n’ai pas assisté à ce cambriolage. Lorsque je fus informé, je suis allé moi-même m’enquérir de la situation au poste de police. Et c’est dans ces conditions que les policiers m’ont obligé à rester au violon » s’est-il défendu. Cependant après l’interrogatoire d’audience, Thierno Niang s’est désisté. « Mon père ainsi que les parents des prévenus m’ont imploré de me désister. Face à ces différentes demandes et avec l’insistance de mon père, j’ai décidé de retirer ma plainte » a-t-il déclaré. Selon le substitut du procureur, la section de recherches a été saisie d’une plainte. Et une dame qui habite en face de la maison a confirmé avoir vu une voiture aux environs de 4 h du matin. Avec 5 individus a bord. 

« Abdoulaye Ndiaye a confirmé les faits, mais a déclaré qu’il n’a pas participé au vol. (...) » 
« Les contradictions entre Abdoulaye Ndiaye et Yankhoba Bâ montrent qu’ils ont tous deux participé au vol. Yankhoba Bâ n’a jamais dit qu’il était à Touba lors de l’enquête préliminaire. Les prévenus sont coupables d’association de malfaiteurs et Yankhoba Bâ, Abdoulaye Ndiaye coupables de vol en réunion. Je requiers de les déclarer tous coupables et pour la répression de les enfermer pour deux ans dont six mois ferme » a plaidé le maître des poursuites. 

Pour Me Malick Diagne de la défense, le procureur a requis sur la base de simples soupçons. Il y a vol mais pas autres choses. « Abdoulaye Ndiaye dit que le jour des faits, il dormait. L’exploitation des téléphones de Pape Mor Thiam et Laila Niang confirment les dires de Abdoulaye Ndiaye. En chargeant Laila, Abdoulaye Ndiaye sait que son frère ne va pas la laisser en prison et la stratégie semble marcher. Où est la preuve que Pape Mor Thiam lui aurait dit que c’est Laila Niang qui lui a donné les clés. 

Un voleur professionnel n’a pas besoin d’avoir les clés originales. Suis tenté de dire que Pape Mor est le seul voleur. Lui seul peut nous dire pourquoi il s’est dirigé dans la chambre de Thierno Niang. Ma cliente n’a donné aucune information à Pape Mor car toutes les personnes qui partent au Magal disent qu’ils vont au Magal. Yankhoba Bâ et Laila ont été très clairs. Ils ont dit qu’ils ont été au Magal et ne connaissent rien des faits. Il y a une certitude pour Abdoulaye Ndiaye et des incertitudes pour les autres. Je sollicite la relaxe pour Laila Niang et Yankhoba Bâ » a-t-il relevé. 

Pour sa part, Me Oumar Sy croit que lorsque le parquet poursuit, c’est selon des preuves palpables. « On est en matière pénale qui est celle de certitudes. Les arguments avancés et la réquisition de deux ans prononcée ne peuvent pas prospérer. Abdoulaye Ndiaye dit qu’il était au courant du vol. Mais le jour où il devrait opérer, il était ivre. Il n’a pas été auteur du vol. Il était ivre. Il n’y a pas de charges en ce qui concerne Abdoulaye Ndiaye. Je sollicite de les envoyer des fins de la poursuite sans peine, ni dépens » a-t-il ajouté. 

Le tribunal, après avoir délibéré, a relaxé Yankhoba Bâ et Laila Niang. Quant à Abdoulaye Ndiaye, il a été reconnu coupable et condamné à deux ans dont six mois ferme. 







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Mauritanie : L’importation de la volaille et ses dérivés en provenance du Sénégal, suspendue
Mauritanie : L’importation de la volaille et ses dérivés en provenance du Sénégal, suspendue
Affaire Abdoul Aziz Sy Diamil : Tivaouane en colère contre Youssou Ndour et L'Observateur
Affaire Abdoul Aziz Sy Diamil : Tivaouane en colère contre Youssou Ndour et L
Koumpentoum: Ce que l'on sait sur la mort tragique de l'élève Seynabou Diagne
Koumpentoum: Ce que l
Marché de la Fripe : La Covid-19 douche les activités à Colobane
Marché de la Fripe : La Covid-19 douche les activités à Colobane