Maladie mystérieuse : L’Etat interdit aux populations d’aller en mer pour plusieurs jours
Maladie mystérieuse : L’Etat interdit aux populations d’aller en mer pour plusieurs jours

Maladie mystérieuse : L’Etat interdit aux populations d’aller en mer pour plusieurs jours

Maladie mystérieuse : L’Etat interdit aux populations d’aller en mer pour plusieurs jours
Copyright © Senemedia.com


La situation se complique davantage. L’origine de la maladie dont souffrent des pêcheurs sénégalais reste jusque-là inconnue. Des tests ont été effectués par l’Institut Pasteur de Dakar suite à des prélèvements. Toutefois, les résultats sont revenus négatifs, selon le gouverneur de Dakar, Al Hassan Fall. « Les tests Covid sont négatifs. Pour les viraux, les 5 résultats sont négatifs », a-t-il indiqué, ce jeudi 12 novembre, lors de la réunion tenue dans les locaux du ministère de la Santé et de l’Action sociale.
 
En fait, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a reçu, son collègue de l'Environnement et celui de la pêche en présence du Gouverneur de Dakar pour faire le point sur la maladie, le nombre de cas, la prise en charge, l'état des investigations, une harmonisation dans la riposte pour plus d'efficacité. Parmi les mesures prises, laisser au Gouverneur le lead, l'interdiction d'aller en mer pour plusieurs jours, le renforcement du dispositif médical autour des districts,  la poursuite des investigations.
 
 
L’arrêt des campagnes de pêche en attendant de déterminer la cause
 
 
Ministre de l’Environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall  a soutenu qu’il va falloir faire le point pour avoir de bons chiffres et le communiquer le plus rapidement possible à l’opinion publique. Ainsi, il dira : « Nous devons alerter et informer, sans apeurer les populations. Je pense qu’il est de notre devoir, compte-tenu que jusqu’à présent, nous n’avons pas d’éléments probants sur les causes, que les populations soient au courant de ce qui se passe ». Avant de renseigner : « Et nous leur demandons de surseoir à tout déplacement dans les jours à venir en direction de la mer notamment les pêcheurs ».
 
Abondant dans le même sens, son collègue des Pêches et de l’Economie maritime a fait savoir : « Il y a de fortes probabilités que la cause vienne du milieu infecté.  Une fois cette zone déterminée, il faut voir s’ils n’ont pas des industriels qui ont effectué des déversements pour rechercher s’il n’y a pas un accident qui se serait produit sans qu’on ne soit au courant ».
 
 
Le département de Rufisque enregistre 170 cas
 
 
 Puis, il ajoute : « Le premier cas est apparu depuis à peu près une semaine. C’est dommage qu’on ait tardé à le découvrir. Donc, nous allons prendre les dispositions pour arrêter les campagnes de pêche, le temps que nous maitrisions la cause. Car, les résultats des laboratoires ne nous ont pas orienté de façon claire ».
 
Gouverneur de Dakar, Al Hassan Fall a affirmé que 22 pêcheurs sont hospitalisés au centre de santé de Mbao. « 45 sont hébergés momentanément au niveau de la Maison de la femme de Thiaroye. Pour les autres, soit ils sont à domicile, soit ne se sont pas présentés mais ils ont été signalés au service de santé. Pour le département de Rufisque, nous avons enregistrés 170 répartis entre les districts sanitaires de Rufisque et Diamniadio respectivement 120 et 50. Les localités d’origine sont Rufisque, Bargny, Yenne, Toubab Dialaw, entre autres. Ils sont logés au niveau du stade Ngalandou Diouf », a informé le lead.






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Bakel : Bagarre rangée entre forces spéciales de l’armée et éléments du Gign
Bakel : Bagarre rangée entre forces spéciales de l’armée et éléments du Gign
Nouvel Hôpital de Kaffrine : Services spécialisés et plateau technique aptes
Nouvel Hôpital de Kaffrine : Services spécialisés et plateau technique aptes
Casamance : Le renouvellement de l'accord de paix entre Dakar et Bissau salué
Casamance : Le renouvellement de l
Gestion de l’eau : les doléances des députés face aux nombreuses pénuries
Gestion de l’eau : les doléances des députés face aux nombreuses pénuries