Maladie chez des pêcheurs : « On a suspecté quelque chose de toxique », (Directrice de la santé)
Maladie chez des pêcheurs : « On a suspecté quelque chose de toxique », (Directrice de la santé)

Maladie chez des pêcheurs : « On a suspecté quelque chose de toxique », (Directrice de la santé)

Maladie chez des pêcheurs : « On a suspecté quelque chose de toxique », (Directrice de la santé)
Copyright © Senemedia.com


Les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale sont toujours à la recherche de la cause des pathologies décelées chez des pêcheurs sénégalaise depuis mardi dernier. Ce, pour lever cette notion de maladie mystérieuse, selon la Directrice générale de la santé, Docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye.
 
« Nous sommes dans un contexte Covid-19. Toutefois, les résultats de l’Institut Pasteur de Dakar ont établi qu'il n’y avait pas le virus », a-t-elle d’emblée déclaré, au cours d’une réunion tenue au ministère de la Santé et de l’Action sociale. Tout en poursuivant : « Jusqu’à ce matin du jeudi 12 novembre vers 12, nous n’avons pas de virus spécifiques qui pouvaient donner des bactéries ou parasites causant cette apparition de lésions dermatologiques chez les malades. Nous pensons que d’ici demain, on aura autre chose ».
 
En outre, Dr Ndiaye de soutenir que la spécificité d’un autre déterminé qui est la mer et l’interrogatoire qu’on a eu au niveau des pêcheurs leur ont permis d’avoir une piste. «On a suspecté quelque chose de toxique », a-t-elle déclaré.
 
« Le Centre anti-poison a commencé ses investigations »
 
La Directrice générale de la Santé a ainsi précisé : « Heureusement, dès le mardi, nous avions le Professeur Amadou Fall qui est le responsable du Centre anti-poison. Il a commencé les investigations. Puisque quand, c’est toxique, c’est-qu’on a l’apparition brutale de la maladie dès qu’ils (les pêcheurs) ont été en contact avec l’eau de la mer. Toutefois, on le saura dans un délai de 8 à 48 heures ».
 
Actuellement, dit-elle, « nous allons les suivre pour qu’il n’y ait pas de gravité parce que pour le moment ils ont des lésions mais ils ont peut-être d’autres tares comme le diabète, l’hypertension, etc. Nous avons un renfort en médecins, en sapeurs-pompiers aussi et tous ceux qui cherchaient la toxicité en mer et qui ont aidé le gouverneur de Dakar à évacuer dans la nuit même du mardi tous les patients ».
 
Le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr a reçu, ce jeudi 12 novembre, son collègue de l'Environnement et celui des Pêches en présence du Gouverneur de Dakar pour faire le point sur la maladie, le nombre de cas, la prise en charge, l'état des investigations, une harmonisation dans la riposte pour plus d'efficacité. Parmi les mesures prises, laisser au Gouverneur le lead, l'interdiction d'aller en mer pour plusieurs jours, le renforcement du dispositif médical autour des districts et la poursuite des investigations.






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Visite technique : La durée de validité prorogée
Visite technique : La durée de validité prorogée
Publication des listes des bénéficiaires demandée : La Der sert une réponse sèche à Aïda Mbodji
Publication des listes des bénéficiaires demandée : La Der sert une réponse sèche à Aïda Mbodji
Emigration clandestine : Abdou Mbow corrige les détracteurs du pouvoir
Emigration clandestine : Abdou Mbow corrige les détracteurs du pouvoir
Départ de Walfadjri, déballages supposés : Les précisions de Ndèye Fatou Ndiaye
Départ de Walfadjri, déballages supposés : Les précisions de Ndèye Fatou Ndiaye