Comment Wade et ses acolytes comptent saboter la visite de Macky Sall à Paris
Le Pds a tenu plusieurs réunions à Paris, pour saboter la visite de Macky Sall

Comment Wade et ses acolytes comptent saboter la visite de Macky Sall à Paris

Le Pds a tenu plusieurs réunions à Paris, pour saboter la visite de Macky Sall
Copyright © Senemedia.com


Le Parti démocratique sénégalais (Pds), et quelques autres partis unis dans une coalition hétéroclite, voudraient saboter la visite d'Etat que le Président Macky Sall effectue en France à partir de dimanche prochain. Selon des sources au fait des activités de l'opposition en France, c'est Monsieur Meissa Touré, ancien responsable de l'Ujtl devenu le bras droit du Président Wade en France, qui dirige la manoeuvre accompagné de Sidy Fall du MSU, pour saboter cette visite. Il aurait tenu, avec d'autres responsables de l'opposition, trois réunions de coordination au total, dont le seul but est de pourfender le Président Sall et de le présenter comme un dictateur aux yeux de l'opposition. A la question de savoir comment présenter le Sénégal comme une dictature, alors qu'il n'y a aucun prisonnier d'opinion au pays, aucun prisonnier politique, ils ont insisté au cours de leur réunion sur le fait que "Karim Wade a été emprisonné et il ne peut pas retourner au Sénégal".
A ce jour, trois demandes d'autorisations de marcher ont été déposées à la préfecture de Paris. Il s'agit de demandes concernant trois endroits différents où doit se rendre le Président Sall, notamment au Quai Branly et lors de la cérémonie militaire qui doit se dérouler sur une célèbre place de France. Le Président Sall sera en effet honoré avec une prise d'armes, et accompagné par la cavalerie montée, avant de participer à un déjeuner à l'Elysée. Ce sont ces honneurs que Me Abdoulaye Wade ne digérerait pas, lui qui n'a eu droit qu'à des visites privées lors de ses visites en France.
Au cours de sa visite, le Président Sall doit notamment signer d'importants accords avec la France en matière d'emploi, mais aussi pour un financement de 100 milliards de francs que la France va garantir auprès de la Société générale de France. Ce sont autant de faits qui susciteraient la colère des miliers du Pds hostiles à Wade. Mais la Direction du Pds, sans sa majorité, n'approuverait pas cette démarche "qui n'est pas républicaine et qui est contraire à la logique de dialogue dans laquelle nous sommes engagés. Aujourd'hui, nous n'avons aucune raison sérieuse de saboter cette visite", a déclaré un membre du Comité directeur du Pds.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Confessions d’abdoul Mbaye : «Ma maman a pleuré pour mon engagement en politique»
Confessions d’abdoul Mbaye : «Ma maman a pleuré pour mon engagement en politique»
Libération de Bamba Fall : les élèves et étudiants socialistes lancent l’opération Fippu
Libération de Bamba Fall : les élèves et étudiants socialistes lancent l’opération Fippu
Apr : Marème Thiam Babou compte poursuivre son combat contre Thérèse Faye
Apr : Marème Thiam Babou compte poursuivre son combat contre Thérèse Faye
crise au sein du Ps : Hadj Mansour Mbaye propose une médiation
crise au sein du Ps : Hadj Mansour Mbaye propose une médiation