Le Top 10 des déclarations les plus fracassantes de "Professor" Jammeh
Top 10 des déclarations les plus fracassantes d’El Hadji Doctor Professor Alaji Yaya Joncun Jammeh Balali Mansah.

Le Top 10 des déclarations les plus fracassantes de "Professor" Jammeh

Top 10 des déclarations les plus fracassantes d’El Hadji Doctor Professor Alaji Yaya Joncun Jammeh Balali Mansah.
Copyright © Senemedia.com


En faisant volte-face lundi dernier, rejetant les résultats de l’élection présidentielle, qu’il avait pourtant reconnue, déclarant que même s’il n’était battu que d’une seule voix, il reconnaîtrait sa défaite, vantant le système électoral gambien comme « le meilleur au monde », le Janus de Banjul avait habitué son monde aux déclarations les plus provocantes et les plus fracassantes. SENEMEDIA vous propose le Top 10 des déclarations les plus fracassantes d’El Hadji Doctor Professor Alaji Yaya Joncun Jammeh Balali Mansah. 

02 février 2007 : Yaya Jammeh annonce qu’il soigne le Sida
« Je guéris le sida et je n’ai aucune explication à donner à ceux qui ne croient pas à ce que je fais et encore moins à l’Occident… Quand l’industrie pharmaceutique découvre un remède, elle ne révèle pas sa formule chimique »

9 octobre 2013 : à la surprise générale, la Gambie quitte le Commonwealth
« Nous avons décidé de quitter le Commonwealth parce que cette organisation nous dicte notre conduite en matière de respect des droits de l’homme ». Alors que le Président nigérian se prépare à mener une médiation, il déclare : « Je demande aux pays africains qui envisagent de dépêcher des émissaires de ne pas gaspiller l'argent de leurs contribuables"

14 avril 2015 : suite à la tentative de coup d’Etat en Gambie
« C’est une attaque, nous avons les plans que nous allons divulguer, qui prouvent qu’il ne s’agit pas d’un coup d’Etat mais de terroristes établis aux Etats et en Angleterre… Ils sont passés par un pays voisin (Le Sénégal). Mais je puis vous assurer qu’aucune force humaine ne peut prendre ce pays ou ce palais. La Gambie ne sera jamais colonisée une seconde fois. 

16 avril 2015 : sur ses relations avec les différents présidents sénégalais
« Quand Wade est venu au pouvoir, il a fait une déclaration grave, il a dit qu’il n’a pas besoin de la Gambie. Je lui ai dit regarde ta calvitie. Il suffit de savoir lire les signes, pour savoir que tu est une très mauvaise personne. Quand tu es arrivé avec ta calvitie, j’ai dit les Sénégalais ont un grave problème. Il m’a dit Yaya Jammeh, puisqu’il ne m’appelait jamais président. Il m’a dit donc tu veux te foutre de ma gueule. Au moins respecte-moi, je suis plus âgé que toi ! J’ai répondu eh bien en tant que président, je suis plus âgé que toi. Pourtant tu ne m’appelles jamais président. Tu passes ton temps à me vilipender chez les blancs… »

«Macky Sall, dit que je le connais. S’il le veut, je viens au Sénégal pour être candidat et je le battrai а plate couture, avec un score qu’il n’aurait jamais imaginé. Les Sйnйgalais m’aiment а tel point que si un Gambien vient au Sénégal avec ma photo, ils se l’arrachent, car ils me prennent pour leur prйsident.»

29 avril 2016 : sur le blocus à la frontière avec le Sénégal
«Ils m’ont envoyé des émissaires auxquels j’ai répondu que ce n’est pas moi qui ai fermé la frontière, sinon il y aurait au moins des barrages. C’est le Sénégal qui a fermé la frontière, pas moi. Il faut aller dire à  votre président que celui qui fait le fou à l’hôpital, y trouvera certainement plus fou que lui. Je ne négocierai pas cette fermeture…». 

Lundi 30 Mai 2016 : Yaya Jammeh menace d’attaquer le Sénégal
« Son gouvernement (Macky Sall SIC) protège tous ceux qui complotent contre mon pays, tous ceux qui commettent des délits en Gambie et qui fuient en prétendant que leurs droits sont bafouésSi ces personnes qu'il protège attaquent la Gambie, alors j'attaquerai le Sénégal. J'y suis prêt

29 mai 2016 : sur la dénonciation des violations des Droits de l’homme
«Ban Ki-moon et Amnesty International peuvent aller en enfer! Qui sont-ils  pour exiger cela?... «Où est le problème ? Des gens qui meurent en détention ou pendant un  interrogatoire, c'est très commun. Là, une seule personne est morte et ils  veulent une enquête ? Personne ne me dira que faire dans mon pays».

Sur les homosexuels :
« L’homosexualité est une pratique contre-nature. Je n’ai jamais vu un coq ou un dindon homosexuel ni lesbienne … Il n’y aura pas de pitié contre les adeptes d’une telle pratique. Nous ne permettrons jamais l’homosexualité dans notre pays. Walahi, Bilahi, Talahi, Al-Azim ! Tout gay ou lesbienne pris en Gambie, aura le sexe coupé et découpé en morceaux. Vous allez être soit un homme soit une femme, ou allez chercher un visa et s’installer ailleurs. »

13 novembre 2015 : sur le « développement fulgurant » de la Gambie
« Les sénégalais nous demandent de leur prêter Jammeh pour au moins deux mois. C’est la vérité, mais je n’ai pas besoin de me déplacer. Si vous aviez un président comme moi, j’aurais travaillé avec lui et il aurait réussi comme moi. Depuis 1994, je le jure, j’ai le Coran avec moi, des compagnies sénégalaises travaillent ici. Notre aéroport a été fait avec une société sénégalaise.

« Ce que nous avons apporté au Sénégal en économie, le Sénégal ne l’a pas fait. Mais je ne parle pas du peuple sénégalais. Vous avez des dirigeants qui ont eux-mêmes des dirigeants. A mon arrivée, j’ai vu les problèmes des sénégalais pour la carte de séjour. J’ai établi qu’ils payaient la même chose que les Gambiens. Mais Diouf, Wade comme Macky me combattent. Ils me combattent parce qu’ils ne sont pas libres. C’est François Hollande leur chef. »

1er Décembre 2016 : il surprend son monde en reconnaissant sa défaite
« Je veux te féliciter pour ta victoire, remercier le peuple gambien qui m’a fait confiance pendant 22 ans. J’ai toujours dit que nous avons le meilleur système électoral au monde et s’il j’étais battu d’une seule voix, je reconnaîtrais ma défaite. Je vais maintenant retourner à Kanilaï pour m’adonner à l’agriculture ».

8 Décembre 2016 : il dénonce les résultats et demande de nouvelles élections
« J’avais reconnu les résultats parce que je pensais que la Commission électorale était composée de gens honnêtes. Mais son président n’est pas honnête, les résultats ne le sont pas, donc je récuse les résultats et demande l’organisation de nouvelles élections ».







Commentaires (1)

1.
Clement
il ya 8 moiss
Mais pourquoi le senegal est au four et moulin dans les affaires ..mais la Gambie n est pas un departement du senegal..Macki sall dis nous un peu sur ce pricureur Katari qui est venu ceuillir M wade a minuit par jet prive..monsieur les rebels de soro ont casse la bceao de bouake sais tu ou est parti le butin? (?)..macki le vote a konakri que dis tu ?
Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

69 Sénégalais expulsés de la Gambie
69 Sénégalais expulsés de la Gambie
Mission au Darfour : 142 policiers sénégalais rentrent au pays pour «manque de moyens»
Mission au Darfour : 142 policiers sénégalais rentrent au pays pour «manque de moyens»
Gambie : un audit permet de découvrir 3000 emplois fictifs
Gambie : un audit permet de découvrir 3000 emplois fictifs
Arrestation d’un proche de Karim Wade : la Qatari Investment dénonce une « prise d’otage »
Arrestation d’un proche de Karim Wade : la Qatari Investment dénonce une « prise d’otage »