Test Covid-19 : Une nouvelle mesure à l’Aibd à partir de novembre
Test Covid-19 : Une nouvelle mesure à l’Aibd à partir de novembre

Test Covid-19 : Une nouvelle mesure à l’Aibd à partir de novembre

Test Covid-19 : Une nouvelle mesure à l’Aibd à partir de novembre
Copyright © Senemedia.com


A partir du 1er novembre, les règles d’entrée à l’Aéroport international Blaise Diagne vont changer pour les passagers à destination du Sénégal. Dans une circulaire datée du 13 octobre, le ministre du Transport aérien Alioune Sarr a décidé d’imposer une nouvelle mesure sur les tests pour limiter les cas importés à partir de l’Aibd.

« (…) Un test RT-PCR Covid-19 négatif datant de moins de sept jours à compter de la date de rendu des résultats délivrés par un laboratoire situé dans l’Etat où le passager a commencé le voyage et figurant sur la liste des laboratoires agréés par cet Etat ou par un organisme sanitaire international reconnu par les Autorités sanitaires compétentes du pays d’origine ou de départ, est requis pour tout passager embarquant pour un aéroport du Sénégal », avertit l’autorité.

En termes simples, les passagers ont l’obligation de présenter un test négatif datant de moins de 7 jours et délivré par une structure de santé reconnue par l’Etat du Sénégal ou le pays de départ ou d’origine du passager. Les compagnies aériennes et les agences de voyage, précise la note, ont l’obligation d’informer les clients au moment de l’achat du billet d’avion.

Dans tous les cas, les avions qui transporteront des passagers non conformes à cette nouvelle réglementation le feront à leurs dépens. En effet, l’Etat qui avait décidé de faire payer le test à l’arrivée aux compagnies aériennes qui débarquent des passagers avec de faux négatifs semble changer de stratégie pour appliquer une mesure plus contraignante.

«Sans préjudice des sanctions prévues par les lois et règlements en vigueur, toute compagnie aérienne qui embarque un passager à destination d'un aéroport du Sénégal qui ne respecte pas les dispositions précitées aura l'obligation d'assurer le rapatriement du passager à son aéroport d'origine ou à tout autre aéroport prévu par les procédures de la compagnie aérienne ou convenu avec le passager ».

En d’autres termes, le Sénégal n’accueillera plus sur son sol un passager qui n’a pas un test négatif dûment établi et datant de moins de 7 jours.  

A signaler que depuis un certains temps, les cas importés de Covid-19 se multiplient, alors que le Sénégal est sur une pente descendante. Avec la fermeture des frontières terrestres et maritimes, l’Aibd reste la seule porte d’entrée au Sénégal.

Hier, en conseil des ministres, le président Macky Sall a demandé au gouvernement d’avoir une attention particulière à ce point. « A cet effet, il a notamment demandé aux Ministres en charge de la Santé, de l’Intérieur, des Forces armées et des Transports aériens, de veiller, particulièrement, au niveau de nos frontières, à la maîtrise des cas importés qui se sont multipliés au cours de ces dernières semaines », rapporte le communiqué du conseil des ministres.

Cette série de mesures à donc pour but de barrer le ciel aux cas importés.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Procès de l'attentat de la Terrasse à Bamako: «Ibrahim 10» et Sadou Chaka condamnés à mort
Procès de l
Gamou 2020: Macky Sall présente ses condoléances aux 16 personnes décédées dans un accident
Gamou 2020: Macky Sall présente ses condoléances aux 16 personnes décédées dans un accident
Laurent Gbagbo sur la présidentielle : “Ce qui nous attend, c’est la catastrophe”
Laurent Gbagbo sur la présidentielle : “Ce qui nous attend, c’est la catastrophe”
Un homme interpellé près d’une église à Sartrouville après avoir voulu «faire comme à Nice»
Un homme interpellé près d’une église à Sartrouville après avoir voulu «faire comme à Nice»