Commissaire Mouhamed Guèye : « la police pose souvent des actes violents »
Commissaire Mouhamed Guèye : « la police pose souvent des actes violents »

Commissaire Mouhamed Guèye : « la police pose souvent des actes violents »

Commissaire Mouhamed Guèye : « la police pose souvent des actes violents »
Copyright © Senemedia.com


Entre les populations et la police ce n’est pas toujours le parfait amour. Invité de la matinale de le commissaire Mouhamed Gueye est revenu sur ces rapports.

 

« Nous avons, en tant que force de sécurité, le rôle dans la prévention. Et, c’est cette approche communautaire de la gestion des personnes et de leurs biens qui fait que, parfois, on a l’obligation de faire en sorte que certaines affaires ne dégénèrent pas au pénal » précise le chargé de communication de la police nationale sur les ondes de iradio.

 

Selon lui « la police a pour matière première l’homme ». Alors ajoute le policier « tout ce qui gravite autour de l’homme intéresse la police ». Ce qui lui fait dire que « les rapports ne peuvent donc pas être heurtés mais des rapports de collaboration ».

 

Revenant sur les perceptions que certains citoyens ont de la police nationale, Commissaire Mouhamed Gueye répond: « Je ne peux pas qualifier la police sénégalaise de police violente mais je peux dire que c’est une police qui pose souvent des actes violents à l’endroit des populations qui malheureusement occasionn

 

Avant de clarifier que « le problème ce n’est pas les commissaires mais c’est souvent les agents qui sont sur le terrain qui commettent des actes qui ternissent l’image de la police ».







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Procès de l'attentat de la Terrasse à Bamako: «Ibrahim 10» et Sadou Chaka condamnés à mort
Procès de l
Gamou 2020: Macky Sall présente ses condoléances aux 16 personnes décédées dans un accident
Gamou 2020: Macky Sall présente ses condoléances aux 16 personnes décédées dans un accident
Laurent Gbagbo sur la présidentielle : “Ce qui nous attend, c’est la catastrophe”
Laurent Gbagbo sur la présidentielle : “Ce qui nous attend, c’est la catastrophe”
Un homme interpellé près d’une église à Sartrouville après avoir voulu «faire comme à Nice»
Un homme interpellé près d’une église à Sartrouville après avoir voulu «faire comme à Nice»