Importations de sucre : la Css dénonce le manque de patriotisme des grossistes sénégalais
La Css dément les sucriers et fait visiter ses entrepôts, avec un stock de 25 000 tonnes en attente de livraison

Importations de sucre : la Css dénonce le manque de patriotisme des grossistes sénégalais

La Css dément les sucriers et fait visiter ses entrepôts, avec un stock de 25 000 tonnes en attente de livraison
Copyright © Senemedia.com


La Compagnie sucrière Sénégal n'a pas tardé à réagir vigoureusement pour lever toute équivoque sur une illusoire pénurie de sucre et situer les responsabilités. Elle a convié la presse à une visite dans ses entrepôts à Dakar lors de laquelle ses responsables ont informé que 23.000 tonnes sont en attente de livraison. Le responsable des entrepôts, Mamadou Samb, a eu alors beau jeu d'expliquer ceci: «Nous gérons les stocks de sucre de la Css et depuis le mois de juin 2016, quatre navires ont débarqué à Dakar. Le premier avec 9.952 T de sucre cristallisé, le deuxième avec 25.921 T, le troisième avec 28.869 T et le quatrième 14.935 T. Au total, 79.677 T, soit plus de 6 mois d'approvisionnement du marché». «Nous avons plus de 23.000 tonnes en stock, nous avons déjà livré 16.618,8 tonnes. C'est pourquoi au niveau des entrepôts, quand nous entendons parler de pénurie au niveau du marché, nous sommes étonnés, puisque cela ne colle pas avec nos livraisons. Depuis quatre mois, on livre le sucre aux grossistes. On travaille les week-ends et souventes fois même la nuit, pour permettre aux commerçants de disposer de leur marchandise. Donc, à voir le rythme des enlèvements, si on nous dit qu'il y a pénurie, nous nous demandons où va le sucre qui sort des entrepôts.» «En temps normal, les enlèvements varient entre 400 et 500 tonnes par jour. Mais depuis un certain temps, nous livrons entre 800 et 1000 T par jour, soit le double», ajoute M. Samb. Le directeur conseiller Louis Lamotte, rencontré, explique que sa compagnie, pour éviter toute pénurie, a approvisionné correctement le marché, même en intersaison. «La Css avait pris l'engagement d'importer 80.000 tonnes pour faire face aux besoins du marché pendant l'intersaison où notre société ne produit pas. On vous a parlé de 800 à 1000 T de vente par jour. Mais, il faut savoir qu'en temps normal, nous livrons entre 400 et 500 tonnes par jour, qui suffisent pour satisfaire le marché national. Quand on fait deux fois plus et qu'on parle de pénurie, il y a de quoi s'inquiéter.», précise M. Lamotte selon qui, il ne peut pas y avoir de pénurie en l'absence de rupture de stock. ce que M. Lamotte ne comprend pas, c'est que la Css livre quotidiennement près de 1000 T de sucre et qu'il y ait pénurie. «Où est parti ce sucre ?», se demande-t-il. Il précise toutefois que «la distribution à l'intérieur du pays n'est pas notre ressort, mais celui des grossistes. Donc, s'il y a pénurie, ils doivent dire aux citoyens où ils ont mis le sucre», explique le bras droit du président Diagna Ndiaye. Le directeur conseiller d'expliquer qu'avec la tension internationale, les cours mondiaux ont grimpé et que beaucoup de pays frontaliers qui ne produisent pas de sucre sont tentés de venir en chercher au Sénégal. «Depuis janvier passé, on a vendu plus de 200.000 T de sucre. C'est pourquoi, nous invitons nos grossistes, avant de servir les autres, à servir d'abord le Sénégal. Il y a suffisamment de sucre pour couvrir la consommation nationale, d'ici à ce que la Css reprenne sa production, à partir du 27 novembre prochain», selon notre interlocuteur. Cette pénurie «provoquée» est entretenue par des acteurs désireux de saborder le marché. «Ils veulent simplement semer le trouble et obtenir de l'Etat, sous la pression, qu'il leur permette d'acheter du sucre à l'extérieur et le vendre à un pris hors de portée du marché ou en ne payant pas au préalable les droits et taxes qui sont dus à l'Etat. Mais nous n'accepterons pas que d'autres importent sans payer des droits de douane»

 ( Le Témoin)

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.













DANS LA MEME RUBRIQUE

Abdourahmane Ndiaye de la Sagam étend son empire : il rachète Senbus et Elton
Abdourahmane Ndiaye de la Sagam étend son empire : il rachète Senbus et Elton
Finance islamique : L’Afc émet son premier Sukuk à 150 millions de dollars Us
Finance islamique : L’Afc émet son premier Sukuk à 150 millions de dollars Us
Avance sur le produit d’un redressement de 5 milliards : Tigo verse un milliard au fisc 
Avance sur le produit d’un redressement de 5 milliards : Tigo verse un milliard au fisc 
La Senac SA poursuit trois employés qui vendaient de faux tickets de péage
La Senac SA poursuit trois employés qui vendaient de faux tickets de péage