Meurtre précédé de viol Saliou Touré et Mandaw Seck condamnés à 10 et 7 ans de travaux forcés
les malfrats ont réfuté l'essentiel des accusations, mais c'était sans compter la perspicacité du juge

Meurtre précédé de viol Saliou Touré et Mandaw Seck condamnés à 10 et 7 ans de travaux forcés

les malfrats ont réfuté l'essentiel des accusations, mais c'était sans compter la perspicacité du juge
Copyright © Senemedia.com


La Chambre criminelle de Dakar a condamné Serigne Saliou Touré à 10 ans de travaux forcés et Mandaw Seck à 7 ans de travaux forcés. Les deux amis sont coupables des infractions de vol en réunion commis la nuit avec usage d'arme, viol, complicité de viol, tentative de meurtre, offre ou cession de chanvre indien.

Leur stratégie de défense n'a pas prospéré. Ils ont opté pour des dénégations systématiques. Ils ne reconnaissent que des détails de toute la montagne d'accusation qui pèse sur eux. Il s'agit de Serigne Saliou Touré et de Mandaw Seck qui sont poursuivis pour les faits de vol en réunion commis la nuit avec usage d'arme, viol, complicité de viol, tentative de meurtre, offre ou cession de chanvre indien. Ils seront déclarés coupables de ces chefs d'inculpation par la Chambre criminelle de Dakar. Serigne Saliou Touré est condamné à 10 ans de travaux forcés, tandis que Madaw Seck a écopé de 7 ans de travaux forcés.

De l'accusation, il ressort que le 24 décembre 2010 une ressortissante togolaise porte plainte contre deux personnes non identifiées auprès du commissariat de la Médina pour les infractions de vol commis la nuit avec usage d'arme et viol. Elle expliquait dans la lettre plainte que dans la nuit du 20 décembre 2010 vers 3 heures du matin, deux malfaiteurs se sont introduits dans son appartement. Sous la menace d'un couteau, l'un lui a soutiré tout son argent et son téléphone portable avant d'entretenir un rapport sexuel avec elle. Une réquisition a été faite à la Sonatel qui permet de localiser le téléphone chez un réparateur. Il balance Serigne Saliou Touré sans état d'âme. Les mêmes policiers recevaient encore deux plaintes. Celle de la Comorienne Raibat Said Ali pour vol à l'arrachée de son sac. L'autre plainte venait de Cheikh Fall et Souleymane Diop qui ont été agressés par les deux compères. Ils ont été poignardés par les agresseurs et transportés à l'hôpital Le Dantec. L'enquête ouverte par les policiers conduit à l'arrestation des deux accusés qui détenaient 7 cornets de chanvre indien. Durant l'enquête, ils sont confrontés aux victimes qui les reconnaissent sans problème. En plus, les mis en cause avouaient les faits. Devant la barre de la Chambre criminelle, ils nient tous les faits. Saliou ne reconnait que l'agression de Cheikh Fall et Souleymane Diop et estimait que c'était une bagarre et non un cas de vol avec violence. Sur ses aveux faits à l'enquête préliminaire, il explique que ce sont les policiers qui ont écrit ce qu'ils voulaient et qu'il n'a jamais rien reconnu. Mandaw Seck reconnait quant à lui le vol avec violence du sac de la Comorienne et dit avoir agi sous l'emprise de l'alcool.

Seulement le procureur de la République croit plus à leurs déclarations faites à l'enquête préliminaire. Il a estimé que les faits sont constants et imputables aux accusés. Il a requis ainsi une condamnation de 20 ans de travaux forcés pour les deux. Les avocats de la défense ont posé un problème de preuve et d'imputabilité. Pour les infractions reconnues, ils ont plaidé une application bienveillante de la loi. 

 (L'Obs)

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.













DANS LA MEME RUBRIQUE

Pape M. Baldé et Adama Diandy condamnés: ils avaient tabassé des policiers pour libérer leurs amis interpellés
Pape M. Baldé et Adama Diandy condamnés: ils avaient tabassé des policiers pour libérer leurs amis interpellés
Le convoyeur larguait ses colis de drogue depuis le train Dakar-Bamako
Le convoyeur larguait ses colis de drogue depuis le train Dakar-Bamako
Assane Diouf prend 6 mois de prison pour avoir molesté l’époux de son ex
Assane Diouf prend 6 mois de prison pour avoir molesté l’époux de son ex
Tribunal de Dakar : la «awo»  abreuve d’injures la «niarel» et traite son mari de pédé
Tribunal de Dakar : la «awo»  abreuve d’injures la «niarel» et traite son mari de pédé