polémique sur le pétrole : Franck Timis porte plainte contre 21 opposants
Le magnat du pétrole entend déposer une plainte dès lundi contre l'opposition, qui l'accuse de complicité de corruption

polémique sur le pétrole : Franck Timis porte plainte contre 21 opposants

Le magnat du pétrole entend déposer une plainte dès lundi contre l'opposition, qui l'accuse de complicité de corruption
Copyright © Senemedia.com


Dans un entretien exclusif accordé au quotidien L’As, Franck Timis apporte des explications sur ses relations avec Aliou Sall, Karim Wade, livre sa part de vérité sur les contrats pétroliers signés à l’époque de Wade. Il menace 21 opposants de plainte dès lundi. SENEMEDIA vous livre les grands moments de cette entrevue.

 

Aliou Sall

 

« Aliou Sall est un employé. Il avait un contrat avec Petroasia. Il n'a aucune action. Lorsque nous avons pris les actifs de Petrotim, il devient employé de Timis Corporation. Aliou Sall a un salaire qu'il reçoit mensuellement comme tout travailleur. Pourquoi autant d'attaques contre lui ? De quoi est-il fautif ? De quoi est-il coupable si ce n'est de travailler à convaincre des investisseurs à venir au Sénégal ? »

 

Opposition

 

« J'ai entendu dire qu'ils vont porter plainte contre moi. Moi je vais porter plainte contre les leaders de l'opposition à Londres. Ils vont devoir recruter des avocats et se rendre chaque semaine à Londres et ils vont dépenser plusieurs millions pour se défendre. Je vais également porter plainte contre eux ici à Dakar. Le journaliste sénégalais basé aux Etats-Unis (Baba Aïdara : Ndlr), qui a écrit contre nous en disant qu'on a reçu de l'argent de Cosmos, s'est rétracté. C'est sans doute Cosmos qui a porté plainte et il s'est rétracté. J'ai le meilleur avocat du Sénégal. Je porterai plainte contre 21 personnes au Sénégal lundi prochain. »

 

Karim Wade

 

« Pendant 5 semaines, j'ai tenté d'entrer en contact avec le nouveau ministre (Karim Wade : Ndlr). Pendant ce temps, le bateau était sur les côtes sénégalaises. Je devais payer trois millions de dollars de pénalités. On me mettait la pression et là j'ai craqué. J'ai demandé qu'on mette un terme au contrat parce que je n'en pouvais plus avec les pénalités. Vous pouvez vérifier cela à Pétrosen.

Lorsque j'ai joint Karim Wade, il m'a fait venir au Sénégal en me donnant un rendez-vous. Une fois dans son bureau, on m'a dit qu'il a voyagé. Il m'a donné rendez-vous à Paris, puis en Arabie Saoudite et chaque fois, il me posait un lapin. Je me suis rabattu sur Pierre Goudiaby qui m'a aidé à rencontrer le président Wade. J'ai pu le rencontrer 10 fois et il m'a même offert un livre dédicacé. Wade est un homme bien, avec un gros coeur. Quand je lui ai expliqué où on en était avec l'industrie, il a immédiatement approuvé. Nous sommes restés ensemble pendant 5 heures. Il a appelé son fils pour lui intimer l'ordre de signer le contrat. Le lendemain, Karim m'appelle pour râler, mais finit par signer. »







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Crédit mutuel : les travailleurs demandent la nomination d'un nouveau directeur
Crédit mutuel : les travailleurs demandent la nomination d
Transaction Bp- Frank Timis : Abdoul Mbaye demande la publication des prix de cession
Transaction Bp- Frank Timis : Abdoul Mbaye demande la publication des prix de cession
Gaz du Sénégal : Frank Timis vend ses actions à Bp
Gaz du Sénégal : Frank Timis vend ses actions à Bp
Gestion de l’Ipres : des scandales financiers que personne ne veut arrêter
Gestion de l’Ipres : des scandales financiers que personne ne veut arrêter