Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité
Le Président Sall n'a jamais oublié le tort causé à l'un de ses plus vaillants militants

Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité

Le Président Sall n'a jamais oublié le tort causé à l'un de ses plus vaillants militants
Copyright © Senemedia.com


L’ancien Consul du Sénégal à Marseille, Tamsir Faye, qui avait été limogé suite à une altercation avec la BAC de Marseille, vient d'être réhabilité par le Président Macky Sall, qui l’a nommé Directeur général de l’Agence nationale de promotion de l’emploi des jeunes, agence très convoitée. Il a fallu quatre ans quasiment jour pour jour, pour que cette réhabilitation réclamée par les responsables de l'Apr intervienne enfin.
L’ancien responsable des jeunes de l'Apr en France avait été accusé d’exhibitionnisme près de chez lui, à Marseille. Les policiers en patrouille l’auraient trouvé en train de frotter ses parties génitales sur une cabine téléphonique.
Une version difficile à soutenir, démentie par l’intéressé, qui se trouvait au bas de son immeuble pour fumer une cigarette. « En vérité, on était en période d'été, je prenais de l’air en bas de chez moi. Ils m’ont trouvé, m’ont demandé mes papiers, que je n’avais pas. Ils m’ont embarqué manu militari, m’ont conduit au commissariat, pour me mettre directement au violon. Il a fallu que je demande à mon épouse de m’apporter ma carte diplomatique. Malheureusement, elle venue avec ma fille, qui m’a vu dans les violons. Oui, je n’ai pas supporté que ma fille me trouve dans cette situation, alors que je n'avais rien à me reprocher, du seul fait que je suis noir et mal habillé, dénoncé par "une vielle dame qui a eu peur en me voyant". Je leur ai dit que je les poursuivrais. Ils ont peut-être eu peur, ils ont eux-mêmes appelé la presse ».
Après, tout s’est emballé. Le même soir, l’ancien ministre Mankeur Ndiaye hâte le départ du Consul, lui envoie un message à deux heures du matin pour lui signifier son départ expéditif, sans jamais l’entendre, écouter sa version. Une rapidité qui avait surpris tout le monde. Même le Président Sall s’en était étonné. D'autant plus que le rapport du Quai d'Orsay, arrivé bien plus tard, ne faisait que demander d'éviter qu'un tel incident se répète.
Quatre ans après, les langues se délient. A la police, l’incident n’a jamais été rapporté et son ampleur a surpris des éléments de la Bac. Il n’y avait ni main courante, ni rapport. D’où est donc venu le rapport "explosif" tant évoqué dans la presse ? « Il s’agissait sans doute d’un règlement de compte. Tamsir Faye ne s’entendait pas avec Mankeur, c’était évident et le garçon ne s’était jamais laissé faire. Un jour, Mankeur Ndiaye l’a menacé en présence de personnes qui ont tout rapporté et demandé à Tamsir de faire très attention », témoignent aujourd’hui des diplomates. Qui assurent que dans cette affaire, c’est le ministre Souleymane Jules Diop qui a eu la bonne attitude, lui qui a défendu son agent face à la furie de fonctionnaires sous la commande de Mankeur Ndiaye.
Après avoir fait le tour de la question, pris trois mois pour réfléchir, le Président Sall a finalement décidé d'éloigner son jeune militant dans le froid canadien. Aujourd’hui, sa réhabilitation et son retour au Sénégal constituent une réparation d’un tort causé. C’était une demande insistante de nombreux responsables de l’Apr, qui avaient crié injustice.

 

Abdoulaye Ndiaye







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

La relation Maroc-France bat de l’aile
La relation Maroc-France bat de l’aile
Les syndicats des travailleurs de la SDE déposent un préavis un grève
Les syndicats des travailleurs de la SDE déposent un préavis un grève
Prisons du Sénégal: les chiffres de l'aberration
Prisons du Sénégal: les chiffres de l
Séminaire international sur les Droits humains: Me Alioune Badara Cissé accueille à Dakar ses collègues médiateurs
Séminaire international sur les Droits humains: Me Alioune Badara Cissé accueille à Dakar ses collègues médiateurs