Amnesty international et les organisations de la Société civile marchent ce vendredi pour l'amélioration des conditions de détention
Amnesty international et les organisations de la Société civile marchent ce vendredi pour l'amélioration des conditions de dé

Amnesty international et les organisations de la Société civile marchent ce vendredi pour l

Amnesty international et les organisations de la Société civile marchent ce vendredi pour l'amélioration des conditions de dé
Copyright © Senemedia.com


Amnesty International et des organisations de la Société civile ont invité les citoyens sénégalais à s'intéresser à la surpopulation carcérale des 37 établissements pénitentiaires que compte le Sénégal. Selon eux, les longues détentions préventives; des détenus restent 05 ans voire plus sans jugement ; ce qui est inadmissible;  la non construction de nouvelles prisons; le déficit de magistrats et d'avocats; la délivrance systématique des mandats de dépôt... sont à l'origine de cette surpopulation.
Ils en veulent pour preuve l'un des deux détenus décédés à la chambre 11 de Rebeuss, Cheikh Ndiaye, fut placé sous mandat de dépôt suite à des opérations de contrôle.

"La mort de ces deux jeunes prisonniers montre que la sécurité en prison est indispensable . Autrement dit, Il est inadmissible d'entasser des personnes dans des cellules exiguës sans extincteurs ou bouches d'incendies au moment où le plateau médical est inexistant. D'ailleurs, le cas de Cheikh Diop ex-détenu de Rebeuss qui s'était immolé devant les grilles du Palais de la République suite à son amputation et qui courait derrière une indemnisation sans suite est toujours dans nos mémoires", dont dit les différentes organisations dans le communiqué parvenu à PressAfrik.

Une marche ce vendredi pour l'amélioration des conditions carcérales

"Nous appelons tous les citoyens soucieux de la dignité humaine à venir, le vendredi 06 septembre 2019 à partir de 14h marcher de la place de l'Obélisque à la Rts pour demander ensemble conformément à l'article 5 de la Déclaration universelle des droits de l'homme et à l'article 7 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui prescrivent tous deux que nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants", lancent Amnesty International et les organisations de la Société civile sénégalaise comme Cos M23, Y'en à marre, Nittu Dëgg des valeurs, Gilets rouges, Forum du justiciable, FRAPP.

Cette marche sera pour eux de réclamer: l'amélioration des conditions carcérales qui sont inhumaines et dégradantes; l'instauration du juge des libertés; l'application des peines alternatives. Mais également une enquête impartiale pour élucider la mort des deux détenus; le jugement des détenus en situation de longues détentions; la construction de nouvelles maisons d'arrêts et de correction; le renforcement du volet réinsertion de nos MAC.










Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Les syndicats des travailleurs de la SDE déposent un préavis un grève
Les syndicats des travailleurs de la SDE déposent un préavis un grève
Prisons du Sénégal: les chiffres de l'aberration
Prisons du Sénégal: les chiffres de l
Séminaire international sur les Droits humains: Me Alioune Badara Cissé accueille à Dakar ses collègues médiateurs
Séminaire international sur les Droits humains: Me Alioune Badara Cissé accueille à Dakar ses collègues médiateurs
Le journaliste Adama Gaye menace de reprendre sa grève de faim à Rebeuss
Le journaliste Adama Gaye menace de reprendre sa grève de faim à Rebeuss