Le rapport de Transparency International sur la corruption en Afrique qui mouille Macky, son Gouvernement, les chefs religieux, la police...
Le rapport de Transparency International sur la corruption en Afrique qui mouille Macky, son Gouvernement, les chefs religieu

Le rapport de Transparency International sur la corruption en Afrique qui mouille Macky, son Gouvernement, les chefs religieux, la police...

Le rapport de Transparency International sur la corruption en Afrique qui mouille Macky, son Gouvernement, les chefs religieu
Copyright © Senemedia.com


La page 51 du Global Corruption Barometer concerne la corruption au Sénégal et la perception que les citoyens ont du fléau. Globalement, l'enquête révèle qu'en Afrique une personne sur quatre (soit 130 millions d'individus) a versé des pots-de-vin en 2018 pour avoir accès à ses services publics et que la corruption touche les pauvres et les jeunes de façon disproportionnée.
Le rapport informe que la police est considérée comme l'institution la plus corrompue, 47% des personnes interrogées estimant que la plupart ou la totalité des policiers sont corrompus. Beaucoup de citoyens pensent également que les fonctionnaires et les parlementaires sont fortement corrompus, avec respectivement 39% et 36%.

Au Sénégal... 

43% des personnes interrogées pensent que la corruption a augmenté dans les 12 mois précédents

15% des usagers de la fonction publique ont payés des pots-de-vin au cours des 12 derniers mois

53% pensent que leur gouvernement fait un mauvais travail de lutte contre la corruption

52% Pensent que les citoyens ordinaires peuvent faire la différence dans la lutte contre la corruption

 

En 2019, la police et les chefs d'entreprise occupent toujours la tête du classement des institutions perçues par les populations comme les plus corrompues du pays. 29% des personnes interrogées pensent que la Police est plus corrompue. 28% pensent que les chefs d'entreprises et hommes d'affaires le sont encore plus.

Le Président de la République et le Premier ministre (poste qui a été supprimé du gouvernement en 2019) ne sont pas en reste. 23% des personnes interrogées par les enquêteurs pensent qu'ils sont les plus corrompus. 

Le secteur de la justice et l'Assemblée nationale sont également épinglés par les citoyens questionnés par Transparency International. Sur cent (100) personnes interrogées, 24 pensent que les juges et les magistrats sont les plus corrompus du pays. 24% pensent également la même chose en ce qui concerne les députés et autres membres du Parlement.

Les ministres et autres officiels du Gouvernement occupent néanmoins la 3e place de ce lugubre classement. 26% des citoyens interrogés pensent qu'ils sont les plus corrompus du système.

Il y a également la présence des guides religieux dans ce rapport. 8% de la population questionnée pense que les marabouts sont plus corrompus.

En 2019, 53% des populations interrogées par Transparency International pensent que le Gouvernement applique une mauvaise politique de lutte contre la corruption.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

La relation Maroc-France bat de l’aile
La relation Maroc-France bat de l’aile
Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité
Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité
Les syndicats des travailleurs de la SDE déposent un préavis un grève
Les syndicats des travailleurs de la SDE déposent un préavis un grève
Prisons du Sénégal: les chiffres de l'aberration
Prisons du Sénégal: les chiffres de l