Le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye demande aux autorités d’interdire toutes les marches
Le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye demande aux autorités d’interdire toutes les marches

Le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye demande aux autorités d’interdire toutes les marches

Le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye demande aux autorités d’interdire toutes les marches
Copyright © Senemedia.com


Le ministre d’Etat auprès du président de la République, Mbaye Ndiaye, a demandé au préfet de Dakar, d’interdire toutes les manifestations dont celle de la plateforme citoyenne Aar Li Nu Book (préserver nos biens communs) qui se bat pour la transparence dans l’octroi des contrats pétroliers du Sénégal.

« L’Etat doit rester debout et refuser à ce qu’un groupe d’individus puisse utiliser la violence dans le verbe et dans l’action pour chercher à déstabiliser notre démocratie. A chaque qu’il est n nécessaire d’interdire, les manifestations, il faut le faire », a dit M. Ndiaye.

« Il faut le faire sans état d’âme, a-t-il insisté, ajoutant que ceux qui veulent installer  le pays dans un climat d’instabilité doivent savoir qu’on ne s’amuse pas avec un Etat », lors de l’émission Grand Jury, dimanche sur la Rfm.

Le ministre s’est dit heureux que les défenseurs des droits de l’Homme, qui pensent que c’est à travers la violence dans le verbe et dans l’action, qu’il faut installer le Sénégal, ne soient pas nombreux dans le pays.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Le président de l'ONG Jamra menace: "si on arrête l'imam Kanté, je sors la liste des homosexuels politiques et religieux de ce pays"
Le président de l
Nouvelles des "Lions": Mbaye Niang et Mbaye Diagne de retour dans le groupe
Nouvelles des "Lions": Mbaye Niang et Mbaye Diagne de retour dans le groupe
Résolution de l'ONU contre les violences et discriminations faites aux homosexuels: le Sénégal vote l'Abstention
Résolution de l
Fass Mbao: Un ancien militaire éventre son colocataire et se livre à la police
Fass Mbao: Un ancien militaire éventre son colocataire et se livre à la police