Polémique autour de l'affaire Petro-Tim: BP lance ses "agents secrets" au Sénégal
Polémique autour de l'affaire Petro-Tim: BP lance ses "agents secrets" au Sénégal

Polémique autour de l

Polémique autour de l'affaire Petro-Tim: BP lance ses "agents secrets" au Sénégal
Copyright © Senemedia.com


« La Lettre du Continent » révèle que BP a envoyé à Dakar des agents qui s’intéressent aux allégations de la chaîne britannique BBC, selon la quelle ladite société paierait des redevances comprises entre 9 et 12 milliards de dollars dans le carde du projet de Cayor Offshore. Cette visite intervient au moment où des "personnes ressources"  sont entrain d'être auditionnées par les enquêteurs, afin d'apporter lumière sur ce "scandale à 10 milliards". Qui met en cause l'implication du petit frère du Président Sall et l'homme d'affaires franco-roumain Frank Timis. Ce dernier aurait même vendu les 30% des parts qui lui restaient sur les sites de Saint-Louis Offshore profond et Cayar Offshore profond, dont  l’acquéreur principal est BP. 

Rappelons que le Directeur général de Bp Sénégal avait également soutenu que « les allégations de la Bbc concernant le montant des royalties qui pourraient être payées à Timis Corporation sont absurdes ». 

Précisant que "même dans un scénario avec les conditions économiques et techniques très favorables, les royalties qui pourraient être payées par Bp à Timis Corporation n'atteindraient même pas 1% de ce que la République du Sénégal pourrait recevoir Et encore une fois, et c'est très important, rien de ce qui sera payé n'affectera les parts du Sénégal"







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

La relation Maroc-France bat de l’aile
La relation Maroc-France bat de l’aile
Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité
Nomination à l’Anpej : l’ancien Consul Tamsir Faye réhabilité
Les syndicats des travailleurs de la SDE déposent un préavis un grève
Les syndicats des travailleurs de la SDE déposent un préavis un grève
Prisons du Sénégal: les chiffres de l'aberration
Prisons du Sénégal: les chiffres de l