Rapport Human Rights Watch : Les écoles coraniques annoncent une « plainte »
Rapport Human Rights Watch : Les écoles coraniques annoncent une « plainte »

Rapport Human Rights Watch : Les écoles coraniques annoncent une « plainte »

Rapport Human Rights Watch : Les écoles coraniques annoncent une « plainte »
Copyright © Senemedia.com


Après un rapport publié en octobre 2018 dénonçant les exploitations, les harcèlements et les abus sexuels dans les établissements scolaires, l’organisation internationale des droits de l’Homme Human Rights Watch a encore publié ce matin un autre rapport. Cette fois-ci, ce dernier vise « les abus sexuels dans des écoles coraniques« . Une publication qui a ameuté la Fédération nationale des écoles coranique du Sénégal (Fnecs). Dans un entretien qu’il a accordé à Senenews, le président Moustapha Lô annonce une plainte contre L’ONG Human Rights Watch.

Un rapport de 81 pages intitulé « Il y a une souffrance énorme » : Graves abus contre des enfants-talibés au Sénégal, 2017-2018 avec un texte qui documente sur les abus graves et les actes d’exploitation et de négligence  d’une ampleur alarmante dont les enfants-talibés sont victimes. Un rapport que le président de la Fédération nationale des écoles coraniques du Sénégal, a « déchiré » avant d’annoncer une « plainte » contre L’ONG Human Rights Watch.

Suivant le président Moustapha Lô, « ce n’est pas la première fois que L’ONG Human Rights Watch publie de telles insanités sur les écoles coraniques du Sénégal. Et leur soi-disant rapport, ils le font sans preuves».

Néanmoins, le président de la Fnecs reconnait qu’il y a des dérapages, et cela existe, dans toutes les institutions. Mais, tonne Imam Lô, « même si ces cas d’abus sexuels existent  dans les écoles coraniques, c’est très peu fréquent comparés aux autres cas plus graves qui se passent dans les écoles privées et publiques françaises au Sénégal et même dans d’autres religions ».

Aussi, se questionne le président Moustapha Lô, « pourquoi l’ONG Human Rights Watch n’écrit jamais sur les résultats positifs des « Daaras » au Sénégal? » Pourtant, poursuit-il, « il y a plus de points positifs que négatifs. Mais, cette ONG, se focalise uniquement sur les failles des écoles coraniques alors que nous faisons constamment des résultats dans notre domaine. Cela, Human Rights Watch le fait dans le seul but de décourager les musulmans afin que leurs enfants ne fréquentent plus l’école coranique».

Excédé par le contenu du rapport les visant, les écoles coraniques du Sénégal ont tout bonnement décidé de porter plainte si cette ONG ne brandit pas des preuves sur ce rapport dénommé : « “Il y a une souffrance énorme” : Graves abus contre des enfants talibés au Sénégal, 2017-2018 ».

« C’est très facile de faire des révélations disant que les « serigne Daaras » violent les enfants-talibés, sans preuves. Il faut que l’ONG Human Rights Watch nous donne des preuves palpables montrant des cas d’abus sexuels. Au cas contraire, nous allons porter plainte parce que nous sommes dans un pays de droit et toute accusation doit avoir des preuves« , fulmine le président Moustapha Lô.

Senemedia







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Comité des Droits de l'Homme : ce que cache la sortie du ministre Amadou Ba
Comité des Droits de l
Un proche de l'ex président Jammeh gambien avoue des exécutions
 Un proche de l
Vidéo - Cérémonie officielle Magal 2019 : Discours Serigne Bassirou Abdou Khadr
Vidéo - Cérémonie officielle Magal 2019 : Discours Serigne Bassirou Abdou Khadr
Vidéo - CÉRÉMONIE OFFICIELLE MAGAL TOUBA 2019: DISCOURS ALY NGOUILLE NDIAYE
Vidéo - CÉRÉMONIE OFFICIELLE MAGAL TOUBA 2019: DISCOURS ALY NGOUILLE NDIAYE