Clôture du lancement du Dialogue national: Macky raille l'opposition, détaille l'organisation des travaux et appelle à l'union autour des ressources
Clôture du lancement du Dialogue national: Macky raille l'opposition, détaille l'organisation des travaux et appelle à l'unio

Clôture du lancement du Dialogue national: Macky raille l

Clôture du lancement du Dialogue national: Macky raille l'opposition, détaille l'organisation des travaux et appelle à l'unio
Copyright © Senemedia.com


Une ambiance plutôt détendue au lancement du Dialogue national au palais de la République. Les partis politiques, la Société civile, les personnalités religieuses et coutumières ont tour à tour pris la parole devant le chef de l'Etat Macky Sall, qui après son discours d'ouverture, a fait un mot de clôture empreint de taquineries. 

"Mon dernier mot reste le remerciement. Le Sénégal à une particularité. Parce qu'il y a des pays en Afrique qui partent en fumée et c'est à cause d'un manque de concertation. Le Sénégal ne vit pas encore cette situation. Des fois je croise Mamadou Diop Decroix pour me taquiner, je lui dis: " Boy Bathie naaléne dé" et ils me répondent que je suis un dictateur. Mais je leur rétorque souvent que le Sénégal ne connaît pas encore de dictateur".

Le président de la République a également appelé les parties prenantes à désigner leurs représentants pour la suite des travaux. "Après cette ouverture de dialogue, je demande à tout un chacun de choisir des représentants. Parce que le travail, il faut bien l'organiser. Le pouvoir public aura 5 représentants, la majorité 5, l'opposition 5, les non alignés 5 représentants et la Société civile 5 ou 3. Vous pouvez en avoir 5 même si on avait noté 3 dans le papier. Ça, ce n'est pas une affaire de vote, c'est une concertation ce n'est pas grave. Pas de majorité ni minorité", rappelle-t-il. 
Et là, il insère une autre blague... cette fois-ci sur le Ramadan. "Vous savez Koor gui bayi woul keneu, parfois on voit des étoiles en pleine journée", dit-il le sourire aux lèvres, pour égayer une assemblée fatiguée.

Toujours sur le registre des représentants : "Chefs coutumiers 2 (représentants) chefs religieux 5, organisations faîtières 5 organisations de jeunesse 2, syndicats 3, les élus 3, secteur privé 5". Le chef de l'Etat indique également qu'il faut dans les quotas prendre en compte les femmes et les jeunes.

"C'est ça le comité préparatoire. On vous donne un ultimatum de 15 jours pour désigner tous vos représentants, et les adresser au président Famara Ibrahima Sagna. Ainsi le président Famara vous conviera à votre première rencontre pour les Termes De Références, les procédures", indique le président de la République.

"Si on ne se réunit pas, des étrangers vont nous diviser et s'accaparer de nos ressources"

Le chef de l'Etat Macky Sall a lancé un message fort à l'endroit de l'opposition et de toutes les forces vives de la Nation qui ont pris part au lancement du Dialogue national, ce mardi 28 mai 2019. Faisant allusion au pétrole et au gaz découverts au Sénégal, il a appelé les Sénégalais en général et l'opposition et la Société civile, en particulier à s'unir autour du régime en place pour ne pas laisser le moindre espace aux forces occultes qui peuvent venir de l'étranger pour disperser les rangs et semer la zizanie, dans le but de s'accaparer des ressources du pays. Comme ce fut le cas dans de nombreux autres pays d'Afrique et d'Asie.

"L'économie a aussi une part importante dans ce dialogue. Le Sénégal est dans une phase petro-gaziére. Si on ne se réunit pas, si on n'est pas ensemble, des étrangers débarqueront pour nous disperser, s'accaparer  de nos  ressources naturelles (gaz et le pétrole). Le Cos-Petrogaz, j'ai accepté qu'on y mêle la Société civile.  L'opposition peut intégrer le Cos-petrogaz, si elle le veut. Ils peuvent choisir leurs représentants et siéger", a assuré le chef de l'Etat.
 
Le Président Macky Sall d'ajouter: "Je le réitère après  les conclusions des travaux dirigés. Soyez rassurés que je n'y toucherez pas. Parce que si je devais en modifier quelque choses, j'appellerais pas à dialoguer. Mon souhait est de permettre, grâce à ce dialogue, d'engendrer des résultats pour développer le pays". 








Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Chambre de commerce de Dakar: le ministre du Commerce accusé de faire des manigances pour maintenir Aly Mboup au Secrétariat
Chambre de commerce de Dakar: le ministre du Commerce accusé de faire des manigances pour maintenir Aly Mboup au Secrétariat
Les boulangers annoncent une grève les 27, 28 et 29 août
Les boulangers annoncent une grève les 27, 28 et 29 août
Pourquoi l'Armp n'a toujours pas publié son rapport 2017
Pourquoi l
En colère, les "Lions" du basket menacent de boycotter le Mondial
En colère, les "Lions" du basket menacent de boycotter le Mondial