Macky II : Les nouvelles orientations du Cabinet présidentiel
La méthode Kennedy au Palais

Macky II : Les nouvelles orientations du Cabinet présidentiel

La méthode Kennedy au Palais
Copyright © Senemedia.com


Si « Macky II » était un ordinateur, son système d’exploitation serait en mode « Fast Track ». Un OS (de l’anglais Operating System) auquel le chef de l’Etat cherche des logiciels puissants pour le rendre plus performant. Au Cabinet présidentiel, point névralgique du système, c’est déjà la pression avant même sa composition complète. A peine Dr Augustin Tine et Mame Mbaye Niang nommés respectivement directeur et chef de cabinet du chef de l’Etat, les grandes orientations sur le mode de fonctionnement sont dévoilées. Les premiers directives données par le chef de d’Etat à ses collaborateurs s’articulent autour du concept lancé lors de la cérémonie de prestation de serment. Ils sont en « R » double : rigueur et rapidité. D’ailleurs, pour cette fois, le Cabinet présidentiel ne sera pas monocolore. Pas composé que d’hommes politiques. La compétence va primer sur la militance. L’option de Macky Sall est de s’entourer des meilleurs et des plus brillants dans leurs domaines. Le chef de l’Etat s’est même permis, dans ses échanges, de faire allusion au Cabinet de l’ancien Président des Etats-Unis, John Fitzgerald Kennedy. Lequel Cabinet était composé de « The best et the brightest » qui ont permis à l’Amérique d’aller sur la lune. Dans l’esprit et dans les convictions de Macky Sall, le défi est le même : conquérir de nouvelles frontières. Si pour John Fitzgerald Kennedy, c’était la lune, pour le Président Sall, c’est accélérer le processus d’émergence, le rendre irréversible. Cette nouvelle vision que le chef de ‘Etat veut imposer à son Cabinet est d’autant plus justifié qu’on s’achemine vers la suppression du poste de Premier ministre, ce qui nécessite des collaborateurs, experts dans tous les domaines, pour le suivi efficace des directives qu’il aura à donner. Un rythme imprimé qui épouse parfaitement la cadence présidentielle de Macky Sall.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Polémique autour de l'affaire Petro-Tim: BP lance ses "agents secrets" au Sénégal
Polémique autour de l
Acculée avec le rappeur Ngaaka Blindé pour sa tenue obscène dans un clip, l'actrice Keyna assume et explique
Acculée avec le rappeur Ngaaka Blindé pour sa tenue obscène dans un clip, l
Les Etats-Unis accusent l'Iran de former des journalistes aux portes du Sénégal
Les Etats-Unis accusent l
Tambacounda: Alioune Badara Fall raconte comment il a tué Bineta Camara
Tambacounda: Alioune Badara Fall raconte comment il a tué Bineta Camara