Formation et emploi des jeunes : Senelec lance une plateforme stage-emploi
« Le lancement de ce plateforme obéit à une volonté réelle de recruter le maximum de Sénégalais »

Formation et emploi des jeunes : Senelec lance une plateforme stage-emploi

« Le lancement de ce plateforme obéit à une volonté réelle de recruter le maximum de Sénégalais »
Copyright © Senemedia.com


« Nous avons une forte population jeune avec des besoins très élevés en emploi, en formation et surtout en apprentissage de métier. C’est ce que les études les plus pertinentes ont montré. Et il faudrait que cela soit traduit en politique publique. Et nous voulons faire aujourd’hui, le recrutement d’un maximum de Sénégalais. Et le lancement de cette plateforme a été pour nous une entreprise de transparence de renforcement de l’équité dans la recherche de l’emploi » soutien Makhtar Cissé pour qui, « il faut cet effort de transparence pour optimiser le temps des agents de la Senelec qui s’occupent des recrutements et des stages parce qu’ils ne peuvent pas passer toute leur journée à compulser des milliers de demandes. Ils ont d’autres tâches à faire. Et c’est pourquoi nous avons pensé mettre en place, avec la technologie, une plateforme que chacun peut consulter à l’image de ce qui est fait dans la fonction publique où vous vous inscrivez librement », révèle le directeur général de la Senelec.

Une initiative saluée par le ministre de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’Artisanat Mamadou Talla. « C’est une volonté du président de la République de placer la formation professionnelle comme un pilier essentiel qui concerne l’axe 2 du Plan Sénégal Emergent. Depuis qu’on a lancé la formation Ecole-Entreprise, nous en sommes à 715 jeunes dans les entreprises. Et ça permet de régler définitivement cette question difficile qu’on appelle adéquation formation emploi. Comme ils travaillent avec les outils de production, de distribution et transport de la Senelec, donc ces jeunes sont opérationnels avant qu’ils ne sortent. Egalement, dans la formation de stage, il y a une petite allocation de 40.000 francs pour les jeunes. Ces derniers ont maintenant un contrat d’apprentissage, qui en définitive est un contrat de travail. Donc, ils ont des contraintes liées au contrat du travail, contrainte également en tant qu’apprenant », a-t-il affirmé en marge du lancement de la plateforme.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Le chef de l'Eglise sénégalaise contre le retour de la peine de mort
Le chef de l
La Cour suprême apporte des précisions sur la supposée annulation de l'arrêté Ousmane Ngom
La Cour suprême apporte des précisions sur la supposée annulation de l
Le Synpics ne veut pas que le fonds d'appui soit une autre Aide à la presse
Le Synpics ne veut pas que le fonds d
Des journalistes de la 2STV agressés pendant leur travail devant le Campus de l’Ucad
Des journalistes de la 2STV agressés pendant leur travail devant le Campus de l’Ucad