IMPORTATION DU SUCRE : LE MINISTRE DU COMMERCE DONNE DES ASSURANCES
« Tant qu’il y a production, il n’y aura pas d’importation de sucre »

IMPORTATION DU SUCRE : LE MINISTRE DU COMMERCE DONNE DES ASSURANCES

« Tant qu’il y a production, il n’y aura pas d’importation de sucre »
Copyright © Senemedia.com


Les travailleurs de la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) ont marché pour dire « non » à l’importation du sucre qui ne vise que la fermeture de leur société. Ces derniers ont peur de perdre leurs emplois. Vingt-quatre heures après leur manifestation contre la volonté du gouvernement d’importer du sucre, Alione Sarr, ministre du commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme, a voulu, au nom du président de la République, rassurer ces travailleurs. Il leur signale que le Gouvernement a mis à la disposition de la Compagnie sucrière des instructions de protection. Alioune Sarr indique qu’il ne peut pas y avoir d’importation du sucre au Sénégal, tant que la Compagnie sucrière sénégalaise disposerait de sa production. « Je voudrais, une fois de plus, rassurer les travailleurs de la Compagnie sucrière sénégalaise et appeler au sens de la responsabilité et leur dire que l’espace de concertations est ouvert. Tout ce que nous faisons sur le plan sectoriel est discuté entre tous les acteurs industriels, commerçants, services de l’Etat. Tant qu’il y a production, il n’y aura pas d’importation. Mais dès lors que la production est achevée, naturellement, le Gouvernement du Sénégal, en toute responsabilité et en fonction des besoins des consommateurs, ouvre les frontières pour approvisionnement convenable », a expliqué Alioune Sarr. Le ministre du Commerce présidait la cérémonie d’ouverture de la 27ème édition de la Foire internationale de Dakar (Fidak). Selon lui, le Gouvernement a mis en place des instruments de protection d’abord sur le plan fiscal. « Parce que sur le cordon douanier, il y a un prix de référence de 499 000 FCFA qui est appliqué sur le prix du sucre importé. C’est ce qu’on appelle la Tci, le premier levier de la protection de la Compagnie sucrière. Le dernier levier de protection, c’est également le fait que le sucre est soumis à une Tva réduite. Le troisième élément de protection, c’est l’imposition de quota d’importation uniquement que la production de la Compagnie sucrière est assurée », a-t-il assuré. Ce, tout simplement que le Gouvernement accompagnera la Compagnie sucrière sénégalaise (Css). Le ministre du Commerce poursuit : « En 2017, la Compagnie sucrière avait produit 136 000 tonnes qu’elle a complètement commercialisées. En 2018, 144 tonnes qu’elle a complètement commercialisées. Donc, je voudrais appeler les uns et les autres au sens de la responsabilité et de la mesure. Dire aujourd’hui que la Compagnie sucrière qui a un stock de 700 000 tonnes, est menacée de fermeture, je pense que ce ne sont pas des actes responsables ». Alioune Sarr de noter que le Président Macky Sall a fait le nécessaire pour que la Compagnie sucrière sénégalaise soit importante pour l’économie sénégalaise.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

NECROLOGIE : DECES DE LA MERE DE MOUSTAPHA NIASSE
NECROLOGIE : DECES DE LA MERE DE MOUSTAPHA NIASSE
CAMBRIOLAGE : 10 MILLIONS DE FRANCS CFA VOLES A DAKAR DEM DIKK
CAMBRIOLAGE : 10 MILLIONS DE FRANCS CFA VOLES A DAKAR DEM DIKK
FINANCEMENT DE LA PHASE II DU PSE : TABLE RONDE AVEC LES BAILLEURS INTERNATIONAUX
FINANCEMENT DE LA PHASE II DU PSE : TABLE RONDE AVEC LES BAILLEURS INTERNATIONAUX
TENTATIVE DE SUICIDE A TOUBA KHAÏRA : UN HOMME S’IMMOLE PAR LE FEU
TENTATIVE DE SUICIDE A TOUBA KHAÏRA : UN HOMME S’IMMOLE PAR LE FEU