DRAGAGE DE LA BRECHE DE SAINT-LOUIS : OUMAR GUEYE ANNONCE LE DEMARRAGE DES TRAVAUX
« Les travaux de dragage de la brèche vont débuter en janvier »

DRAGAGE DE LA BRECHE DE SAINT-LOUIS : OUMAR GUEYE ANNONCE LE DEMARRAGE DES TRAVAUX

« Les travaux de dragage de la brèche vont débuter en janvier »
Copyright © Senemedia.com


Les travaux de dragage de la brèche de Saint-Louis vont démarrer en janvier, c’est-à-dire dans un mois plus tard. L’annonce a été faite hier par le ministre de la Pêche Oumar Guèye qui était dans la vieille ville pour présenter les condoléance du président de la République Macky Sall et celles du gouvernement aux familles des disparus du dernier accident survenue sur cette même brèche mortelle.

D’abord de trois, le bilan du chavirement passe désormais à quatre victimes, avec la découverte d’un nouveau corps sans vie au large du village de Mouit. « Le chef de l’Etat partage avec vous toute la douleur provoquée par la perte d’êtres qui vous sont chers. Il m’a chargé de vous remettre un appui financier à toutes les familles éplorées », à déclaré Oumar Guèye.

Tout en rappelant que cette brèche a été ouverte en 2003 sous Wade, il précise que l’ancien président de la République l’avait fait contre l’avis des ingénieurs et techniciens sénégalais. Mais, à l’en croire, depuis deux ans, le président Macky Sall a instruit le gouvernement à trouver des solutions à cette catastrophe écologique qui fait jusque-là plus de 350 victimes. « Un cabinet néerlandais, Royal Haskoning, a été chargé de faire ce travail et il a été conclu d’entamer, dans l’urgence, le dragage de la brèche. Le financement est déjà bouclé », soutient Oumar Guèye. Le ministre révèle que vendredi prochain, il ava animer un comité régional de développement à Saint-Louis avec tous les acteurs, pour exposer la solution urgente de dragage qui sera mise en œuvre.

Outre le dragage de la brèche, Oumar Guèye s’est également épanché sur les licences de pêche octroyées par la Mauritanie. A ce propos, il révèle qu’à l’heure actuelle, une délégation ministérielle séjournant dans ce pays voisin a pour mission de diligenter les versements des licences et que les accords signés récemment permettent l’acquisition de 400 licences pour 50 000 tonnes de captures de poissons. « Ces licences sont en train d’être payées à l’heure où nous parlons à 10 euros la tonne dont 5 supportées par le gouvernement du Sénégal sur instruction du chef de l’Etat Macky Sall », indique-t-il.

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

NECROLOGIE : DECES DE LA MERE DE MOUSTAPHA NIASSE
NECROLOGIE : DECES DE LA MERE DE MOUSTAPHA NIASSE
CAMBRIOLAGE : 10 MILLIONS DE FRANCS CFA VOLES A DAKAR DEM DIKK
CAMBRIOLAGE : 10 MILLIONS DE FRANCS CFA VOLES A DAKAR DEM DIKK
FINANCEMENT DE LA PHASE II DU PSE : TABLE RONDE AVEC LES BAILLEURS INTERNATIONAUX
FINANCEMENT DE LA PHASE II DU PSE : TABLE RONDE AVEC LES BAILLEURS INTERNATIONAUX
TENTATIVE DE SUICIDE A TOUBA KHAÏRA : UN HOMME S’IMMOLE PAR LE FEU
TENTATIVE DE SUICIDE A TOUBA KHAÏRA : UN HOMME S’IMMOLE PAR LE FEU