REVELATIONS SUR LE SCANDALE FINANCIER QUI SECOUE LE MINISTERE DE LA SANTE
L’enquête a établi qu’Ousmane Diop a détourné 74 millions de FCFA avec, au moins l’aide de deux complices

REVELATIONS SUR LE SCANDALE FINANCIER QUI SECOUE LE MINISTERE DE LA SANTE

L’enquête a établi qu’Ousmane Diop a détourné 74 millions de FCFA avec, au moins l’aide de deux complices
Copyright © Senemedia.com


En 2016, le Sénégal bénéficiait d’un financement de plus de 2,8 milliards de FCFA du Fond mondial qui tenait à l’appuyer sur sa politique de renforcement du système de santé (RSS). Au ministère de la Santé et de l’Action sociale, il a été ainsi mis en place ce programme qui avait, comme comptable, Ousmane Diop. Mais voilà, un audit interne du fonds a révélé de très curieuses dépenses qui ont amené le ministre de la Santé, à travers son Dage, à déposer plainte à la Division des investigations criminelles (DIC).

Selon les informations de Libération, l’enquête a établi qu’Ousmane Diop a détourné 74 millions de FCFA avec, au moins l’aide de deux complices. Et son modus operandi était des plus sophistiqués. En effet, il avait crée une société fictive du nom de « Ipressa Léonie Dieng ». Simplement hasard ? Que non. Lorsqu’il recevait du Dage des chèques libellé au nom de « IPRES », Ousmane Diop y ajoutait « Sa Léonie Dieng ». Le chèque falsifié revenant par la magie du faux au nom « Ipressa Léonie Dieng », il le faisait encaisser, ni vu ni connu, par un chauffeur du ministère du nom de Chérif Malhine Sané. Ce dernier a assuré, lors de son interrogatoire sous le régime de la garde à vue, qu’il ne se doutait pas des manœuvres frauduleuses d’Ousmane Diop. Lequel a confirmé cette version lors d’une confrontation.

Pour masquer les détournements des chèques destinés à l’IPRES mais aussi à la Direction générale des impôts et domaines, le mis en cause principal confectionnait de faux bordereaux et reçus de versements. A côté des chèques Ipres, il a puisé des fonds destinés à d’autres dépenses en passant par une société écran, Tropical cash, ouverte par un de ses amis qui est activement recherché.

Selon nos informations, le Procureur de la République a ouvert une information judiciaire pour détournement de deniers publics, faux et usage de faux et blanchiment de capitaux.

 

Le deal des faux agréments pour l’ouverture de cliniques privé éclate

Une autre affaire risque de faire du bruit dans les prochains jours suite à une plainte de l’agent judiciaire de l’Etat qui a été alerté par le ministère de la Santé. Plusieurs cliniques privées de Dakar ont bénéficié d’agrément frauduleux. C’est connu : ces instituts fusent de partout à Dakar avec, parfois, un service qui laisse à désirer. Et dans le cadre des missions qui lui sont confiées, l’inspection des services du ministère a découvert qu’au moins un agent, formellement identifié, vendait purement et simplement de faux agréments à des particuliers qui peinaient à en disposer.

En principe, pour espérer bénéficier d’un agrément, sous forme d’arrêté, les demandeurs doivent fournir un dossier assez complexe avec une copie certifiée conforme du diplôme, un acte attestant que le demandeur n’est pas en activité dans la fonction publique, si c’est un agent de l’Etat, fournir une décision de retraite, un acte de démission ou une décision de radiation, un avis du médecin chef de district du lieu d’implantation, un plan de mase visé par le cadastre, le personnel (effectif et contrat de travail)…

Pour ce cas de fraude, il suffisait seulement de verser le montant accepté entre les deux parties. L’inspection des services a réuni assez d’éléments qui attestent de la véracité des faits d’une extrême gravité.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

NECROLOGIE : DECES DE LA MERE DE MOUSTAPHA NIASSE
NECROLOGIE : DECES DE LA MERE DE MOUSTAPHA NIASSE
CAMBRIOLAGE : 10 MILLIONS DE FRANCS CFA VOLES A DAKAR DEM DIKK
CAMBRIOLAGE : 10 MILLIONS DE FRANCS CFA VOLES A DAKAR DEM DIKK
FINANCEMENT DE LA PHASE II DU PSE : TABLE RONDE AVEC LES BAILLEURS INTERNATIONAUX
FINANCEMENT DE LA PHASE II DU PSE : TABLE RONDE AVEC LES BAILLEURS INTERNATIONAUX
TENTATIVE DE SUICIDE A TOUBA KHAÏRA : UN HOMME S’IMMOLE PAR LE FEU
TENTATIVE DE SUICIDE A TOUBA KHAÏRA : UN HOMME S’IMMOLE PAR LE FEU