NOUVELLE DYNAMIQUE DE COM CHEZ LES 7 SAGES
Le Conseil Constitutionnel fait sa mue

NOUVELLE DYNAMIQUE DE COM CHEZ LES 7 SAGES

PAPE OUSMANE SAKHO
Copyright © Senemedia.com


Souvent sous la sellette le Conseil Constitutionnel a décidé désormais de s’ouvrir aux médias. ‘’Notre institution   doit s’ouvrir au large public par le biais des médias.’’ Cette assertion est du Président du Pape Oumar Sakho. Il les a tenus, à  Mbodiene,  à l’occasion d’un séminaire organisé en partenariat avec le Syndicat des professionnels  de l’information et de la communication du Sénégal.  Au-delà de la présidentielle à venir, la rencontre d’hier qui avait pour thème ‘’Conseil constitutionnel et Médias, un dialogue à établir’’, acte une étape importante voir essentielle dans la marche de cette institution ‘’ souvent sur la sellette ‘’ à chaque veille de consultation électorale de grande envergure. C’est le cas actuellement avec la présidentielle de février 2019 qui pointe à l’horizon.

‘’ Notre pays s’achemine vers la tenue d’un scrutin présidentiel dans moins de 3 mois. Une élection qui suscite déjà beaucoup de passion et de crispations. En tant que journalistes ; animateurs incontournables de la sphère publique, nous devons jouer notre partition dans la construction d’un climat apaisé propice aux débats où prévaudra la force de l’argument sur l’argument de la force’’, a déclaré le Sg du Synpics.  Mais pour réussir un tel pari ‘’les journalistes doivent être suffisamment armés, en ayant une bonne connaissance des différentes étapes du processus électoral et une maîtrise des textes. D’où l’intérêt de travailler avec le Conseil Constitutionnel, juge des élections. Il s’y ajoute que selon Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, le CC est plus qu’un arbitre des joutes électorales. Explications : ‘’ Il assure un rôle de vérification par rapport à la conformité des textes à notre loi fondamentale. Il jouit d’attributions en matières constitutionnelle, consultative et électorale. Il incombe aussi aux 7 sages de proclamer les résultats de l’élection présidentielle. Autant d’éléments qui fondent l’intérêt que nous portons à cette institution ‘’.  

Réagissant au discours du Secrétaire général du Synpics,  le Président du CC,  après s’être réjoui de la tenue de ce séminaire qui constitue selon lui un point de départ d’un dialogue avec les médias, ne s’est pas empêché  de rappeler que ‘’ de sérieux doutes, souvent amplifiés par les Médias, sont émis sur l’institution judiciaire.  Une telle situation, à en croire Pape Oumar Sakho contribue à asseoir l’opinion d’une ‘’justice aux ordres’’, c’est-à-dire au service des politiques et des puissances économiques. Dans ce climat de suspicion le Cc n’est pas épargné. ‘’Cela s’explique en partie par le fait que la justice, peu habituée à communiquer pour les raisons liées au devoir de réserve des juges, reste enfermée dans les limites des prétoires. Mais, elle doit s’ouvrir au large public par le biais des médias. C’est pourquoi le Conseil Constitutionnel estime qu’il est nécessaire  de faire comprendre sa mission et de faciliter l’accès aux informations’’, a déclaré le Président Sakho.

 MNF

           







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

FINANCEMENT DU PAP 2 DU PSE : LE PRESIDENT DE LA BAD FELICITE MACKY SALL
FINANCEMENT DU PAP 2 DU PSE : LE PRESIDENT DE LA BAD FELICITE MACKY SALL
BRUNO LE MAIRE, MINISTRE FRANÇAIS DES FINANCES, A MACKY SALL
BRUNO LE MAIRE, MINISTRE FRANÇAIS DES FINANCES, A MACKY SALL
GROUPE CONSULTATIF : MACKY SALL APRES L’ANNONCE DES FINANCEMENTS OBTENUS
GROUPE CONSULTATIF : MACKY SALL APRES L’ANNONCE DES FINANCEMENTS OBTENUS
KAOLACK : LANCEMENT EN GRANDE POMPE DU MOUVEMENT DE BAYE CISS
KAOLACK : LANCEMENT EN GRANDE POMPE DU MOUVEMENT DE BAYE CISS