BRAQUAGE DU SIECLE : 3 MILLIARDS DE FCFA VOLES A LA FILIALE DE LA SOCIETE GENERALE
Après plusieurs vérifications, les responsables de la SGBS ont porté plainte

BRAQUAGE DU SIECLE : 3 MILLIARDS DE FCFA VOLES A LA FILIALE DE LA SOCIETE GENERALE

Après plusieurs vérifications, les responsables de la SGBS ont porté plainte
Copyright © Senemedia.com


En 2013, la Société de banque du Sénégal (SGBS) lançait à Pikine, au Rond Point du terminus de Tally Bous Bess, sa première agence Manko dont le but était de fournir aux populations évoluant dans l’informel des services financières adéquats.

Depuis, Manko a séduit ses cibles, ce qui lui a permis de se développer et d’ouvrir des agences à Grand Yoff et Colobane. Cinq ans après le début de l’aventure à Pikine, les dirigeants de la SGBS ne se doutaient pas que c’est dans cette agence qu’allait se produire la casse du siècle. Car ce qui s’est réellement passé dépasse tout ce qui a été écrit jusque-là.

Selon les informations exclusives de Libération, c’est la rondelette somme de 3 milliards de FCFA qui a été détourné des caisses sur plusieurs années. Les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC) et les responsables de la SGBS qui ont porté plainte ont pu estimer le montant du préjudice après plusieurs vérifications conformées par des pièces comptables irréfutables. Et ce préjudice n’est que provisoire pour dire que le montant évoqué pourrait être dépassé.

Au cœur de ce pillage, on retrouve l’ancien directeur de l’agence de Pikine, C. Sow, et le gestionnaire de portefeuilles, W. F. Mbaye. Interceptés par la DIC, ils ont été tous les deux déférés au parquet lundi dernier alors que le ministère public devrait ouvrir une information judiciaire.

Plusieurs personnes, des particuliers et des agents, impliqués dans ce carnage financier sont activement recherchées. Dans cette entreprise criminelle, C. Sow et W. F. Mbaye ont procédé comme Ousmane Kane, le chef d’agence BHS de Matam qui a été récemment écroué par le doyen des juges en même temps que plusieurs de ses complices. En effet, ils montaient des dossiers de crédits pour leurs complices sur la base de faux documents (fausses cartes grises, faux papiers de maison…) avant de leur accorder des crédits frauduleux. Entre temps, les « dossiers » étaient bétonnés par les agents complices. Une fois l’argent viré, les bénéficiaires prenaient leurs commissions et filait le reste au duo qui a pu, en quelques années, puiser 3 milliards de FCFA des caisses.

De mémoire, c’est la première fois qu’une banque subit un détournement qui avoisine pareil montant…provisoire.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

NECROLOGIE : DECES DE LA MERE DE MOUSTAPHA NIASSE
NECROLOGIE : DECES DE LA MERE DE MOUSTAPHA NIASSE
CAMBRIOLAGE : 10 MILLIONS DE FRANCS CFA VOLES A DAKAR DEM DIKK
CAMBRIOLAGE : 10 MILLIONS DE FRANCS CFA VOLES A DAKAR DEM DIKK
FINANCEMENT DE LA PHASE II DU PSE : TABLE RONDE AVEC LES BAILLEURS INTERNATIONAUX
FINANCEMENT DE LA PHASE II DU PSE : TABLE RONDE AVEC LES BAILLEURS INTERNATIONAUX
TENTATIVE DE SUICIDE A TOUBA KHAÏRA : UN HOMME S’IMMOLE PAR LE FEU
TENTATIVE DE SUICIDE A TOUBA KHAÏRA : UN HOMME S’IMMOLE PAR LE FEU