PENURIE DE SANG AU SENEGAL
Au Centre national de transfusion sanguine (Cnts), « Les frigos sont vides », alerte le docteur Mamadou Baldé

PENURIE DE SANG AU SENEGAL

Au Centre national de transfusion sanguine (Cnts), « Les frigos sont vides », alerte le docteur Mamadou Baldé
Copyright © Senemedia.com


Manque de Sang. Le sang, ce liquide rouge si précieux à la vie, n’est plus disponible au Centre national de transfusion sanguine (Cnts). « Les frigos sont vides ». C’est l’aveu fait samedi dernier à Guédiawaye par un médecin-collecteur los d’une cérémonie de don de sang organisée par les amis du Groupe futurs médias (Gfm) regroupés en une association dénommée Génération futurs médias. Selon le Docteur Mamadou Baldé, membre de l’équipe de collecte de sang dépêchée par le Cnts à la cérémonie organisée par Gfm, en dehors des donneurs réguliers, les Sénégalais dans leur écrasante majorité, ignorent « la noblesse de l’acte et donner du sang ». Malgré tout, le médecin collecteur refuse d’être alarmiste, car il estime que le manque de sang n’est que passager et les effets néfastes qu’il aurait pu avoir sont compensés par l’arrivée de primo-donneurs de sang constitués pour l’essentiel, de conducteurs désireux de renouveler leur permis de conduire. En effet, la nouvelle obligation faite aux conducteurs de connaître impérativement leur groupe sanguin pour renouveler leur permis de conduire, entraîne un rush vers les cérémonies de don de sang, où ils peuvent connaître leur groupe sanguin sans bourse. « A l’hôpital, il leur faut payer pour connaître leur groupe de sang. Mais ceux qui renouvellent leur permis préfèrent alors se rabattre sur le don gratuit de sang où le groupe leur est communiqué gratuitement », a expliqué le médecin-collecteur Mamadou Baldé, déçu du nombre de poches de sang collectées samedi dernier à Guédiawaye. « Les organisateurs avaient prévu au moins 200 personnes, mais à l’arrivée, nous n’avons pu collecter que 60 poches de sang, après avoir invalidé une dizaine de personne qui n’ont pu donner de leurs sang pour des raisons diverses ».

Que Faire ? Selon le médecin collecteur, la faible affluence des Sénégalais dans les cérémonies de don de sang traduit un échec de la politique de sensibilisation. « Quand la sensibilisation passe, nous enregistrons plusieurs donneurs. Mais très souvent, l’insuffisance de la sensibilisation fait que les Sénégalais ignorent la nécessité de donner du sang. Or des vies sont toujours en danger par manque de sang. La demande est pérenne, donc l’acte de donner de son sang doit être continu. Il faut en plus du renforcement de la sensibilisation, compter sur les donneurs réguliers », a expliqué Dr Mamadou Baldé.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

DRAME A BAMBEY: UN PROFESSEUR EGORGE SA FEMME ENCEINTE
DRAME A BAMBEY: UN PROFESSEUR EGORGE SA FEMME ENCEINTE
TIVAOUANE : LE KHALIFE CHANTE LES QUALITES DU CHEF DE L’ETAT
TIVAOUANE : LE KHALIFE CHANTE LES QUALITES DU CHEF DE L’ETAT
VICTOIRE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019 : MACKY, LES CLES D’UNE CONFIANCE
VICTOIRE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019 : MACKY, LES CLES D’UNE CONFIANCE
COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA JUSTICE SUR L'AFFAIRE KARIM WADE
COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA JUSTICE SUR L